CINEMA DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES

Cinéma au clair de lune

Cinéma au clair de lune

Si le Paris des faubourgs et des guinguettes du début du siècle ouvre la danse sur l’air du temps des cerises, la 9e édition de Cinéma au clair de lune s’autorise, comme elle change chaque soir de quartier, à passer, de film en film, d’une époque à une autre, conjuguant ainsi, sous le ciel étoilé, déplacements géographiques et projections… dans le temps. Et toujours avec le soutien particulier de la Mairie de Paris.

 

Projections gratuites dans les quartiers de Paris du mercredi 5 au dimanche 23 août.

 

Cet été, le Paris éternel des quais de Seine, où Jean Renoir filme en 1931 les pérégrinations de Boudu sauvé des eaux, voisine avec le décor futuriste de Renaissance, thriller d’animation contemporain, qui imagine la ville en 2054. Le décor réel de la place des Vosges sert d’écrin historique aux aventures des Trois mousquetaires tandis que la place des Fêtes, nouvelle halte au clair de lune, accueille une comédie sociale, Ma petite entreprise, aux résonances très actuelles. Paris, ville des histoires d’amour, est également au rendez-vous quand Ariane (Audrey Hepburn) y entreprend la conquête d’un séducteur américain (Gary Cooper), quand Jane Birkin y rencontre Serge Gainsbourg (Slogan), ou encore quand Paul, anéanti par une rupture, revient chez lui, Dans Paris. Paris l’été est aussi la ville que l’on voudrait quitter pour d’autres horizons, et le programme inclut cette année quelques échappées belles : en compagnie de Delphine, l’héroïne du Rayon vert en quête de l’âme soeur ; de Pierrot le fou, alias Jean-Paul Belmondo, qui décide de tout quitter pour la mer, le soleil et les beaux yeux d’Anna Karina ; ou encore chez Goupi mains rouges, dans le village où débarque Eugène, surnommé Mônsieur parce qu’il vient de Paris… Enfin, Cinéma au clair de lune rend hommage à Claude Berri, disparu cette année. Producteur incontournable du cinéma français, il a réalisé, entre autres, Tchao Pantin et raconté ses débuts, comme figurant, dans Le Cinéma de papa.

 

Projections gratuites et en plein air dans les quartiers de Paris. Aucune réservation n’est possible.
En cas de pluie, les projections peuvent être annulées.

 

Quelques recommandations…
- n’oubliez pas une petite laine contre la fraîcheur des nuits d’été.
- merci de respecter le règlement des Parcs et Jardins de Paris.

Séances

05 Août - 21h30 l Casque d'or de Jacques Becker 18è arrondissement

Casque d'or l de Jacques Becker

18è arrondissement

 

 

avec Simone Signoret, Serge Reggiani, Claude Dauphin, Raymond Bussières
France / fict. / 1952 / n&b / 1h36 / 35mm

 

Dans une guinguette de Joinville, Manda, l’ouvrier charpentier de Belleville, rencontre Marie, dite Casque d’or. Ils tombent amoureux mais Leca, chef de bande redouté, convoite la belle. Inspiré d’un fait divers réel qui défraya la chronique à la Belle Époque, un grand classique du cinéma français qui reconstitue le Paris populaire du début du siècle dernier.

20 Août - 21h30 l Boudu sauvé des eaux de Jean Renoir 15è arrondissement

Commenter cet article