THEATRE DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES

La Marionnette à L'étoile du nord... premier volet

Du 3 au 19 décembre, 4 spectacles de la compagnie Dominique Houdart - Jeanne Heuclin à L'étoile du nord.



Soirée cabaret

Vendredi 4 décembre à 20h30 Pour fêter les 45 ans de la compagnie Dominique Houdart - Jeanne Heuclin en présence du Théâtre sans Toit. Entrée libre sur réservation

Zazie dans le métro

Du 3 au 17 décembre dans le hall du théâtre Séances tout public : Jeudi 3 décembre à 21h, Samedi 12 décembre à 16h, Jeudi 17 décembre à 21h d'après le roman de Raymond Queneau et une interview de Raymond Queneau par Marguerite Duras pour le journal L’Express adaptation Evelyne Levasseur mise en scène Dominique Houdart marionnettes Patrick Grey avec Jeanne Heuclin et Dominique Houdart Une table de bistrot, deux chaises, un perroquet, quelques chapeaux, un tréteau nu et deux comédiens, un théâtre minimaliste qui laisse une large place à l'imaginaire du spectateur, et qui alterne entre le temps de l'interview et le temps du roman, le réel et l'imaginaire, les personnes et le personnage. Tarifs spéciaux : 10€, 8€, 5€ >>> Rencontre avec l’équipe artistique jeudi 10 décembre à l’issue de la représentation

Au fil de la mythologie (à partir de 7 ans)

Du 3 au 18 décembre Séances tout public : Samedi 5 décembre à 16h, Mardi 8 décembre à 21h, Mercredi 9 décembre à 14h30, Mercredi 16 décembre à 14h30 et à 21h texte et mise en scène Dominique Houdart interprétation Jeanne Heuclin, David Lippe et Dominique Houdart décors, costumes et marionnettes Pierre Gosselin assisté de Virginie Lallement Le fil de la mythologie reprendra quelques uns des récits fondateurs de notre civilisation occidentale, issus la mythologie grecque. Ces mythes ont inspiré la poésie, la littérature, la philosophie, ils ont nourri l'Empire romain, puis le Christianisme. Il s'agira de rappeler ou de faire découvrir ces fictions poétiques qui ont permis à l'homme de s'inventer des origines, un commencement, d'apaiser ses peurs et ses angoisses existentielles, de donner un sens au monde et une place à l'homme dans l'univers. Tarifs Adultes : 10 € / Enfants : 8 € / Centres de loisirs : 5 €

Les Voix de la marionnette (tout public)

Du 5 au 16 décembre Séances tout public : Samedi 5 décembre à 16h, Mardi 8 décembre à 21h, Mercredi 9 décembre à 14h30, Mercredi 16 décembre à 14h30 et à 21h marionnettes Marcel Violette, Yann et Marianne Liebard, Alain Roussel musiques Monteverdi, Vinko Globokar, Michel Frantz Itinéraire vocal en forme de spectacle au milieu des figures, formes, objets, marionnettes, dispositifs de la Compagnie. Oui, la marionnette contemporaine a gardé le sens du fantastique, de l'irréel, du rêve et du sacré, sans oublier l'humour, la parodie, la farce. Cheminement au milieu de 45 années de recherche, d’expérience, d'aventures. Tarifs Adultes : 10 € / Enfants : 8 € / Centres de loisirs : 5 €

PADOX migrateur

Les 18 et 19 décembre Vendredi 18 décembre à 20h30, Samedi 19 décembre à 16h Déambulation des PADOX les samedis 5 et 12 décembre au marché de la rue Ordener (18ème) scénario et mise en scène de Dominique Houdart marionnettes Alain Roussel musique Antoine Hervé et Véronique Wilmart voix Jeanne Heuclin manipulation Delphine Bochart, Félicien Graugnard et David Lippe avec entre 15 et 25 stagiaires Padox PADOX, depuis sa création en 1986, a représenté l’autre, l’étranger, celui qui vient d’ailleurs. Petite marionnette en théâtre noir, il a grandi et est devenu une marionnette habitable de taille humaine. Aujourd'hui les Padox sont des migrants. Avec eux, la compagnie tente de donner une image sensible de l'immigration, en jouant le destin... Avec eux, la compagnie tente de donner une image sensible de ce fait de société en jouant le destin d’un groupe qui quitte son territoire, poussé par la faim et la sécheresse, bercé par l’illusion d’un avenir meilleur. 14€ / 10 € / 8 €

Renseignements pratiques

L'étoile du nord 16 rue Georgette Agutte 75018 PARIS T 01 42 26 47 47 - F 01 42 26 63 98 contact@etoiledunord-theatre.comwww.etoiledunord-theatre.com;




L'étoile du nord est un théâtre de deux cents places situé dans le XVIII° arrondissement de Paris.
La programmation se compose de spectacles de théâtre, de danse contemporaine et propose au jeune public des spectacles de musique, de danse et de théâtre.

L'étoile du nord a trouvé sa place dans le paysage culturel parisien en s'imposant comme lieu de découverte de nouveaux talents : auteurs, metteurs en scène et chorégraphes.
Depuis vingt-cinq ans la Ville de Paris, le Ministère de la Culture, la Région (par le biais d'ARCADI), la SACD et l'ADAMI suivent et soutiennent cette programmation “à risque” (car la création contemporaine est souvent considérée comme telle par beaucoup…). Le signe le plus récent de cette reconnaissance est l'attribution du label “Scène conventionnée” par le Ministère de la Culture en mai 2000.

Bien plus qu'un lieu d'accueil du spectacle vivant, L'étoile du nord est un lieu de création théâtrale. Le fait qu'il soit co-dirigé par deux metteurs en scène, Bernard Djaoui et Jean Macqueron, n'est sans doute pas étranger à cette volonté. Cette activité de création met l'accent notamment sur la production de spectacles “maison” ainsi que sur des résidences d'auteurs.

Si L'étoile du nord est un théâtre parisien, il est aussi un lieu culturel implanté dans un contexte géographique et social précis, en l'occurrence le XVIII° arrondissement de Paris. Cela se traduit naturellement par des activités plus spécifiques telles que : ateliers de sensibilisation à la danse contemporaine, ateliers de pratique théâtrale pour les amateurs (adultes, adolescents et enfants) ainsi que des partenariats avec le milieu scolaire et différentes associations.
Enfin, L'étoile du nord entretient avec les habitants de son arrondissement, ainsi que de son voisinage direct (XVII° arrondissement, Ville de Saint-Ouen), des relations privilégiées : invitations aux avant-premières de ses spectacles, invitations aux présentations de saison, à des lectures, rencontres...

Historique de L'étoile du nord

Dans les années soixante-dix cette salle exista quelque temps sous le nom de  “Théâtre Paris-Nord” puis cessa toute activité et disparut de la scène parisienne.

Plus tard, en 1979 elle fut découverte à l'abandon par Anne de Amézaga, Bernard Djaoui, Jerôme Franc et Jean Macqueron. Sous leur impulsion, tout à fait déraisonnable à l'époque, vu leurs âges respectifs, leur absence de moyens et leur expérience toute
 
fraîche du théâtre, cette salle retrouva vie sous le nom de “Théâtre Dix-Huit” qui se transforma à la suite d'une subtile inversion en  “Dix-Huit Théâtre” (que le public prit l'habitude d'appeler le “Dix-Huit”).

Quelques années plus tard, en 1997, à l'occasion de ses dix-huit ans, devenu majeur, le “Dix-Huit Théâtre” s'affranchit de la sécheresse des chiffres et abandonne son “nom nombre” pour un nom plus chaleureux, plus en rapport avec son activité et sa personnalité et devient alors “L'étoile du nord” (que le public prend déjà l'habitude d'appeler “L'étoile”).

Salle1988.jpg
Au cours de ces vingt années, la salle, la scène et tout le bâtiment abritant le théâtre ont subi de nombreuses transformations. Des gradins aux fauteuils confortables sont apparus, la scène s'est dotée de moyens techniques de plus en plus performants, le hall s'est agrandi, la décoration a évolué, bref le théâtre s'est fait de plus en plus beau pour accueillir le public. Les moyens financiers eux aussi ont évolué (moins vite et moins régulièrement que les saisons !). L'équipe s'est agrandie et transformée, de nouveaux visages sont apparus et certains se sont éloignés (Anne de Amézaga et Jérôme Franc ont suivi une nouvelle voie) enfin et surtout le public a trouvé le chemin du théâtre.

Toute cette histoire s'est bâtie autour d'un projet commun : que ce théâtre soit avant tout un lieu de création. Un théâtre au sein duquel une équipe permanente produise et diffuse ses propres spectacles. Car ce théâtre est bien plus qu'un bâtiment c'est avant tout des personnes formant une équipe maîtrisant tous les aspects de l'activité théâtrale : de l'administratif à la technique et ce qui cimente le tout, l'artistique. Un esprit de Compagnie, même si ce terme n'est peut être plus adapté aujourd'hui à ce type de structure, il n'en demeure pas moins le plus parlant.

Le second volet de ce projet, toujours actuel, concerne l'accueil de spectacles extérieurs. Du théâtre à la danse en passant par la musique, L'étoile du nord a toujours eu la volonté d'offrir aux compagnies théâtrales et chorégraphiques les conditions les plus favorables d’accueil dans ce contexte très difficile que représente les scènes parisiennes. Ne pas faire de la programmation un système “garage” comme cela se pratique beaucoup mais plutôt la présenter sous la forme d'une collaboration artistique, un compagnonnage. Il s'agissait aussi (et cela est toujours vrai aujourd'hui) d'ouvrir les portes d'un théâtre aux nouveaux créateurs, ceux qui n'ont pas encore accès au réseau très fermé des circuits de diffusion. En conclusion, s'affirmer comme un lieu de découverte
Terre de Jeux - Caravane théâtrale éphémère
décembre 1999

Terre de jeux est un acte théâtral qui a pris son départ au Festival d'Avignon Off 1999 et a fini sa route en Ile de France en décembre 1999.
Il a été demandé, au mois d'avril 1999, à des auteurs de différents pays, d'écrire un texte dramatique à une voix, traitant du théâtre dans leur pays et au delà. Ces textes courts ont été lus durant toute la durée du Festival Off d'Avignon 1999 à la Maison du Off par la Cie Pascal Antonini. L'ensemble de ces textes a fait l'objet d'une installation théâtrale dans plusieurs lieux d'Ile-de-France, entre septembre et décembre 1999.

A mots découverts - Opération "Encre Fraîche !"
décembre 1999 et mars 2000

L'association “A Mots Découverts” investit le plateau de L'étoile du nord pour travailler sur l'écriture contemporaine. Le principe de l'opération intitulée “Encre Fraîche!” : sortir l'auteur de théâtre de son isolement en lui permettant de travailler avec une équipe artistique (comédiens, dramaturge), et ainsi confronter son texte au jeu, à l'écoute et aux propositions de l'acteur. Les spectateurs de L'étoile du nord ont été conviés à s'immiscer dans cet aller-retour à l'occasion de séances qui leur étaient ouvertes, avec le loisir d'exercer toute leur curiosité face à une écriture en mouvement.
Trois auteurs ont ainsi été accompagnés sur une durée de six mois, jusqu'à l'aboutissement de leur nouvelle pièce. Deux rendez-vous fixés : les journées du 13, 14 et 15 décembre 1999 qui ont ouvert le travail à un premier public et la journée du 15 mars 2000 durant laquelle ont été présentées les trois pièces dans leur version finale.

Les commandos d'écriture
avril 1997

Ce collectif d'auteurs de théâtre (Paul Allio, Catherine Angot, Maurice Barthélémy, Christian Caro, Annie Cohen, Mireille Davidovici, Patrick Kermann, Christophe Pellet, Catherine Tullat, Eduardo Manet, Philippe Martone, Madeleine Laïk, Moni Grégo, Claire Lassaille, Yves Reynaud, Eugène Durif, Claude Morand, Laurent Javaloy, Leïla Sebbar,...liste ouverte) s'est  constitué au printemps 95, à la veille des élections présidentielles, pour Sortir de l'isoloir, avec comme consigne l'écriture d'un journal de bord tenu entre le 15 mars et le 7 mai 1995.
Cette équipe artistique, souple, mobile et bénévole rassemblait autour d'un noyau dur, des comédiens et metteurs en scène tous réunis autour de la même agitation artistique.
Depuis, et suite aux résultats de ces manifestations, d'autres rendez-vous ont eu lieu, avec de nouvelles consignes, notamment au Théâtre de la Tempête à la Cartoucherie et au Centre National du Théâtre pendant le Festival d'Avignon, ainsi qu’à L’étoile du nord en 1997.

Commenter cet article