THEATRE DE MONTMARTRE

Publié le par LEPIC ABBESSES

Au revoir Pays, notre nouvelle pièce, commence vendredi. C’est la première création de Thiane Khamvongsa, qui a à cette occasion reçu le prix Paris Jeune Talent. Elle a écrit, mis en scène et joue dans cette pièce ambitieuse sur l’exil et l’intégration. Pour les 6 premières représentations (les 10, 11, 12, 17, 18 et 19 septembre), bénéficiez d’un tarif à 10€ en réservant par retour de mail, ou par téléphone au 01 42 33 42 03 avec le code LAOS.

A bientôt!
Sophie Vonlanthen


 



En 1975 au Laos, après 25 ans de guerre, le changement de régime contraint une famille à quitter ses terres. Elle entreprend alors un voyage qui la mènera jusqu’à une cité de béton de la banlieue parisienne.
«Au revoir Pays» raconte une de ces innombrables histoires de réfugiés, comme il en existe des millions. Ces fragments de vie d’une famille comme les autres, dont le quotidien vole en éclat, sont le témoignage d’une réalité qui donne tout leur sens à ces mots abstraits, si souvent utilisés dans les médias : "exil", "identité" et "intégration".

Plus d'informations sur la pièce.





Les solos de Gauthier Fourcade, encensés par la presse, sont l'occasion d'une incursion dans l'imaginaire et la fantaisie poétique, voire surréaliste de ce virtuose des mots. Après le succès de son spectacle Le secret du temps plié, il vous offre sa Trilogie, présentée en alternance pendant deux mois et par ordre chronologique sur la scène de la Manufacture des Abbesses. Tous ont en commun les jeux de langage, l’imagination et la fantaisie poétique, voire surréaliste mais on peut suivre avec intérêt l’évolution des thèmes et de la forme au cours des années.

Plus d'informations sur la pièce.


 

 


Henri rêve de devenir un poète, libre et marginal. Au lieu de ça, il est comptable, il n’a pas d’ami et mène une existence insignifiante. Pourtant, ce jour-là, un mystérieux homme lui propose d’exaucer son vu, et de lui donner l’opportunité de réaliser son grand désir : écrire un grand et beau livre… Henri découvre alors une machine à écrire. Sans une minute à perdre, il s’en empare et commence la rédaction de son chef-d'œuvre. Une poupée à moitié humaine surgit alors de nulle part, se plaint, râle et ronchonne. Entre le vivant et le factice, la réalité et le rêve, Lola se vante d’être un mensonge. Henri va alors entreprendre son éducation et l’humaniser, jusqu' à faire d’elle un début de femme qui apprend à rire, à pleurer, à crier, à danser, à aimer.

Plus d'informations sur la pièce.








La Manufacture des Abbesses
7 rue Véron, 75018, métro Abbesses ou Pigalle, 01 42 33 42 03
http://www.manufacturedesabbesses.com

--

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article