THEATRE DE MONTMARTRE

Publié le par LEPIC ABBESSES

Paris Broadway Saigon présente "C'est toujours ça de pris"



Spectacle musical et pétillant

Paris Broadway Saigon présente "C'est toujours ça de pris"
En hommage à Marie Dubas, Yvette Guilbert et Yvonne Printemps
  • Avec Vanessa Hidden

Originaire du Nord de la France, Vanessa Hidden y débute ses études musicales dès son enfance. Elle les poursuit à Narbonne puis au Conservatoire de Paris, ville dans laquelle elle réside aujourd'hui.

Elle y apprend le chant, les percussions classiques et le théâtre.
Elle aura des professeurs tels que Jean-François Bihoreau, Jacqueline Duc, Thierry Gomar, Jean-François Durez, Philippe Mazé, Régia Montréal, Hannelore Nagorsen, Fusako Kondo, Stéfana Fodoréanu, Pierre Catala et Françoise Petro.
Durant ces études, elle va partager son temps entre l'apprentissage de la musique classique et les expériences scèniques aux influences musicales diverses et variées.
Au fil des ans, elle acquière une solide technique vocale et un sens raffiné de l'esthétisme musical.
Elle se produit dans des lieux d'exception tels que,
L'Olympia en mai 1998 avec la comédie musicale « Carpe Diem » écrite par Arnault Reynald mis en scène par Michèle Guigon,
Le Théâtre de l'Epée de Bois à Vincennes dans la création théâtrale « 1902 » créée par Laurent Bouhaër sur l'oeuvre de Victor Hugo en mai 2002,
Le Sentier des Halles en duo avec Bernard Revel en mai 2003 pour un concert en chansons,
Au Cabaret Le Canotier du Pied de la Butte à Montmartre de décembre 2003 à janvier 2006 dans le spectacle de la revue «  A quoi ça sert l'amour ».
L'Hôtel de Ville de Paris en juin 2005 dans la Célèbre Salle des Arcades avec un répertoire de chansons françaises,
L'Hôtel Royal Monceau en décembre 2005 dans un récital d'opéra et d'airs classiques accompagnée par Stéfana Fodoréanu au piano,
Le Théâtre du Gymnase ainsi que Le Palais des Glaces en juin 2005 et décembre 2005 pour l'Eurovartovision créé par Vartoche,
L'Opéra Comique en mars et avril 2006 avec le spectacle « Trois Valses »d'Oscar Strauss, mis en scène par Jean-Louis Grinda,
Au Casino de Trouville où elle est meneuse de revue dans la Troupe d'Emma Bus et dans son spectacle « Satine » pour la saison 2005-2006
Le Park Hyatt de Tokyo, en quatuor vocal a cappella, avec des Christmas Carols en décembre 2005 et décembre 2006
A l'Opéra Comique encore, dans la Périchole de Jérôme Savary, où elle a le petit rôle de Ninetta dans les Dames de Cour de Janvier à mars 2007.
Elle aura le privilège de chanter pour et avec Johnny Hallyday à l'occasion de son anniversaire sur une étape du Paris-Dakar en juin 2001 et d'être marrainée par Fabienne Thibeault à Dunkerque en juin 2000.
Depuis Août 2004, elle est invitée à chanter chaque année au festival "Les Lyricales" de Molitg-Les-Bains (66).
C'est au Festival de 2005 qu'est programmé un Concert autour du Répertoire de la Belle Epoque et c'est à cette occasion que Vanessa va faire connaissance avec les chansons de Marie Dubas et de Yvette Guilbert, entre autres.
De cette découverte est née l'envie de créer un spectacle musical et pétillant C'est toujours ça de pris ! mis en scène par Stéphane Ly-Cuong, rendant hommage à ces grandes artistes.

Artiste Lyrique, percussionniste et comédienne, Vanessa Hidden est une jeune femme épanouie à l'aube d'une carrière fleurissante.

  •  Tristan Michel, au piano

Dilettante. Définition du dictionnaire le Petit Robert : « Celui qui s’adonne à un art par plaisir. Amateur passionné de musique ». Voilà une définition qui correspond bien au pianiste Tristan Michel qui accompagne avec finesse et élégance Vanessa Hidden depuis plusieurs années pour le pétillant spectacle : C’est toujours ça de pris.

Tristan Michel (c) Stéphane Ly-Cuong

Tristan Michel (c) Stéphane Ly-Cuong

Le mot dilettante vous convient-il ?
Avec cette définition oui, tout à fait. Il est vrai que je ne suis pas pianiste professionnel, je travaille en fait à la SNCF ! Mais le piano, je le pratique depuis l’enfance, cet instrument me passionne et je suis ravi de pouvoir concilier ma vie professionnelle et ma vie « artistique ».

Comment êtes-vous arrivé à accompagner Vanessa Hidden ?
Comme souvent, le hasard a son rôle. Un matin, je sors de chez moi pour aller acheter un croissant. Pour me rendre à la boulangerie, je passe devant l’ancien restaurant du mari de Vanessa sur l’île St Louis, restaurant dans lequel trônait un superbe piano. Je suis alors entré pour proposer de jouer gracieusement des airs classiques à l’heure des repas. Vanessa et son mari m’ont tout d’abord pris pour un doux dingue et finalement, ils ont accepté. J’avais toujours eu le souhait de me tester en « piano bar » mais je ne maîtrise pas bien le répertoire jazz et variété, je développais un léger complexe à ce sujet. L’ambiance du restaurant se prêtait parfaitement à la musique classique. L’essai fut concluant et, de fil en aiguille, Vanessa m’a fait découvrir le répertoire de chansons françaises qu’elle affectionne tant et que vous pouvez entendre dans C’est toujours ça de pris. L’histoire pouvait commencer ! De fil en aiguille, j’ai rencontré Stéphane Ly-Cuong, notre metteur en scène, le spectacle s’est donné dans un petit théâtre de l’île St Louis et actuellement à Montmartre.

Qu’est-ce qui vous plaît dans cet instrument ?
J’ai choisi le piano car nous avions cet instrument à la maison, mes sœurs en jouaient, ça m’a plu : le répertoire est infini, de quoi s’occuper une vie entière. On peut faire beaucoup de choses tout seul. Esthétiquement, j’aime l’instrument, j’aime le son mais je ne suis pas fermé sur le piano ! Si j’avais du temps je me mettrais au violoncelle. Et j’ai vite aimé jouer avec d’autres.

Justement : jouer avec d’autres, accompagner une chanteuse : qu’est-ce que cela vous apporte ?
J’avais appris la musique de chambre en accompagnant une amie, j’avais cette petite expérience. En travaillant de manière répétée avec Vanessa, c’est la respiration qui prime. Musicalement, nous sommes sur la même longueur d’onde, nous sommes donc très efficaces, on se comprend bien. Notre écoute réciproque fonctionne bien. J’ai plus d’écoute qu’avant sur les attaques, les respirations. C’est agréable de constater que l’on n’interprète jamais tout à fait pareil chaque chanson, même si on reste très pro : libres et contraints. Ca me va bien et fait parfaitement le lien avec ma formation d’origine et ce répertoire.

Connaissiez-vous ce répertoire ?
Très mal. Je m’y suis vite intéressé. Certaines chansons sont peu connues ou n’ont jamais été enregistrées , la seule partition est la ligne de chant, donc me suis amusé à arranger quelques chansons en inventant l’accompagnement. C’est rigolo à faire et plaisant de jouer ses propres arrangements, comme pour « Je suis obsédée », « La chanson moyenâgeuse », « J’aime ça ».

Quel avantage principal trouvez-vous dans votre situation professionnelle ?
Je suis cheminot…  Mon poste actuel est difficile à décrire : chef de projet sur la gestion du parc TGV. Avant j’étais chef de gare de la Gare du Nord banlieue ce qui m’a valu de faire d’heureuses rencontres et quelques émotions puisque ce sont des endroits passionnants, chaleureux et parfois très mouvementés. Difficulté l’année dernière d’enchaîner les événements en gare et le spectacle ! Comme dans tous les boulots, il y a des choses intéressantes mais parfois pénibles, le fait d’avoir le spectacle m’équilibre. Le travail sur la concentration me sert également dans le travail, ça m’aide en tout cas. L’équilibre reste un peu fragile mais passionnant. Je me surprends parfois à pianoter discrètement sur les tables de réunion !

  • Mise en scène de Stéphane Ly-Cuong
  • Costumes de Jef Castaing
Atelier Théâtre de Montmartre - 7 rue Coustou - 75018 Paris
Blanche
  • Tous les mercredis à 20 h 30 – du 26 août au 16 décembre 2009
  • Tarifs : 12 €, 10 € (moins de 26 ans) - Réservations : 01 46 06 53 20
Contacts :
Stéphane Ly-Cuong - 06 10 85 78 26 – lycuong@free.fr

Résumé

Jeune femme moderne, épicurienne et décomplexée, l’héroïne de « C’est toujours ça de
pris ! » profite avec innocence des menus plaisirs de la vie. Sa philosophie ? Prendre le
bonheur là où il se trouve… quitte à parfois se brûler les ailes !

Avec malice et humour, Vanessa Hidden rend hommage à trois grandes dames : Marie Dubas,
Yvette Guilbert et Yvonne Printemps. Tranches de vie d’aujourd’hui, chansons d’autrefois…
pour un spectacle musical pétillant, tendre et léger, alliant nostalgie et modernité.

On retrouvera notamment dans ce spectacle les chansons suivantes :
  • La saison d’amour
  • C’est toujours ça de pris !
  • J’suis pocharde
  • Quand on vous aime comme ça
  • Partie carrée
  • Le tango stupéfiant
  • Les chemins de l’amour
  • Pedro
  • Je t’aime
  • Mme Arthur…

Vanessa Hidden

Originaire du Nord de la France, Vanessa Hidden y débute ses études musicales dès
l’enfance.
Elle apprend l’art lyrique, les percussions classiques l’histoire de la musique et le théâtre dans
les conservatoires de Narbonne, Paris et Montreuil.
Elle obtient en juin 2008 son DEM d’Art Lyrique avec Françoise Pétro.
Après ses études, elle se produit dans des lieux d’exception tels que l’Olympia, la
Cartoucherie de Vincennes, au Sentier des Halles, au Théâtre du Gymnase ainsi qu’au Palais
des Glaces.
Elle est sur la scène de l’Opéra Comique en 2006 avec Trois Valses d’Oscar Straus, mise en
scène par Jean-Louis Grinda, puis en 2007 dans La Périchole, mise en scène par Jérôme
Savary, où elle joue le rôle de Ninetta.. Elle se produit également à Tokyo en 2005 et 2006
avec un quatuor vocal a capella.

Stéphane Ly-Cuong

Après une licence d’études cinématographiques à Paris VIII et une année à Brooklyn College (New York), Stéphane Ly-Cuong réalise plusieurs courts-métrages : La jeune fille et la tortue (1999), et Paradisco (2002), court-métrage musical réunissant tous les jeunes talents du théâtre musical français.

En 2005, Stéphane conçoit et met en scène Les nouveaux romantiques, un spectacle musical qui se joue durant près de quatre mois au Théâtre Essaïon à Paris. En 2006, Stéphane met en scène Singing a Song of Christmas et A White Christmas Celebration, deux spectacles de Noël à Tokyo. Puis, en 2007, il met en scène Stéphane Corbin en concert (Essaïon, Blancs Manteaux, Baiser Salé) et Vanessa Hidden dans C’est toujours ça de pris ! : deux univers très différents mais mêlant tous deux humour et émotion. En 2008, le festival DIVA lui offre une carte blanche au Théâtre de l’Epée de Bois, à la Cartoucherie de Vincennes où il proposera La vie est une comédie musicale. En 2009, il co-organise La grande fête du théâtre musical, au Théâtre Comédia, avec un plateau réunissant plus de cent artistes. A l’automne 2009, il présentera son nouveau spectacle musical, Vilaines filles mauvais garçons, autour du répertoire de Serge Gainsbourg, à la Péniche Opéra.

Parallèlement, Stéphane mène une carrière de journaliste, spécialisé dans la comédie musicale. Il écrit pour des supports tels que Playbill Online, Tony Awards Online et The Sondheim Review. Il est co-rédacteur en chef du site Regard en Coulisse, le magazine du théâtre musical.




Atelier Théâtre : une merveille à Montmartre

Michèle Tollemer dirige à Paris les Ateliers Théâtre. Gros plan sur un lieu chaleureux qui gagne à être connu.

Elle a fait un rêve et il s'est réalisé. Michèle Tollemer est de ces femmes obstinées, capable de déplacer des montagnes pour arriver à ses fins. Ce qu'elle voulait, elle, c'était créer. Créer un lieu de liberté, d'expression, de plaisir. Créer un théâtre. Il y a trois ans, avec sa soeur, chef maquilleuse, cette directrice de casting trouvait enfin un espace dans Paris, où elle pourrait donner libre à cours à ses choix en laissant sa chance à des spectacles.

"Mon théâtre est au coeur de Montmartre, le Montmartre de Bruant, de Prévert, de Dunay, à cent mètres du Moulin Rouge". Le quartier de la Butte, de la rue Lepic, de la Place des Abbesses est effectivement un endroit propice à la poésie, à la fête et à la découverte. Michèle Tollemer n'aime fonctionner qu'au coup de coeur. Son théâtre est avant tout un cadeau qu'elle s'offre et offre à ceux qui partagent son amour de la scène. De Gainsbourg à Ferré, du théâtre pour enfants aux pièces comiques, l'éventail des Ateliers est large, avec pour seules constantes le plaisir et l'audace. A l'heure où les petits lieux artistiques meurent, en ne tenant pas la distance face aux "théâtres à vedettes", le pari de Michèle Tollemer est d'autant plus courageux. Rouge et noir, chaleureux, ces Ateliers là gagnent à être connus et appréciés à leur juste valeur.

 

 

 

 

LES ARTS VIVANTS ET LA CIE LILLIPUT PRÉSENTENT :

 

C'EST TOUJOURS CA DE PRIS !

Metteur en scène : Stéphane Ly-Cuong

Avec Vanessa Hidden , Tristan Michel

Spectacle Musical

Critique , A nous Paris : Myriem Hajoui :

Rendre hommage à trois grandes chanteuses d'autrefois, reines d'une époque où la chanson française s'écoutait autant pour ses interprètes que pour sa musique et ses textes, le défi était gonflé....Pour mener à bien ce projet, il fallait plus qu'une bonne interprète lyrique : un miracle de femme qui chaque soir s'incarne dans une jeune épicurienne totalement décomplexée....Fraîchement sortie du Conservatoire de Paris, la délicieuse Vanessa Hidden est une révélation...


A partir du 26/08/2009

Le mercredi à 20h30

Tarif unique 10€ et 12€

Retour haut


 


L'OSCINE
ou la passion d'une cantatrice

Vendredi et samedi à
20h30

Tarif unique 10€ et 12€

Retour haut

 

DIALOGUES EN SOLILOQUES
Que reste-t-il de ce qu'on a pensé et non dit ?


Tous les Jeudis à
20h30

Tarif unique 10€ et 12€

Retour haut

 


A partir du 26/08/2009

Le mercredi à 20h30

Tarif unique 10€ et 12€

Retour haut

 

 

 

 


 

 

Commenter cet article