NOUVELLES DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES

Prix Wepler-Fondation la Poste 2010

Ce lundi 22 novembre, à 20heures, a été remis le treizième Prix Wepler-Fondation la Poste au cours d’une belle et agréable cérémonie dans le cadre très montmartrois de la Brasserie Wepler.

Il a été attribué à LINDA LÊ pour « CRONOS » aux éditions Christian Bourgois.

"Une cité imaginaire aux mains de deux absolutistes — un Grand guide et son ministre —connaît le régime de la terreur. Alors que les exactions se multiplient, alors que les opportunistes se rangent sous la bannière des nouveaux dirigeants, s’élève une voix, celle de la fille d’un ancien astronome devenu sénile, qui a dû le sauver en acceptant d’épouser le ministre. D’abord résignée, elle rejoint les opposants et se mue en conspiratrice au moment où elle apprend qu’elle va être mère…
Fable politique, tragédie explorant les mécanismes de la dictature, Cronos est aussi le chant d'amour d ' u n e Antigone résolue au sacrifice où seule la force des mots l’emportera sur la barbarie.
Née en 1963 au Viêt-nam, Linda Lê est arrivée en France en 1977, deux ans après la fin de la guerre du Viêtnam.
Elle a 23 ans quand paraît son premier roman, mais c'est avec Les Evangiles du crime (1992) qu'elle se sent véritablement naître à la littérature, elle n’a, depuis, cessé d’écrire : Calomnies, Les dits d'un idiot, Les Trois Parques, Voix, Lettre morte, In Memoriam…"

 

 

Linda Lê est une écrivaine française d'origine vietnamienne née en 1963.

 

Biographie 

Son père est ingénieur originaire du Nord-Vietnam et sa mère vient d’une famille aisée naturalisée française, Linda Lê vit à Dalat. En 1969 la famille part à Saïgon pour fuir la guerre. Linda Lê suit ses études au lycée français et se passionne pour Victor Hugo et Balzac. En 1977, elle arrive au Havre avec les femmes de sa famille. En 1981, elle monte à Paris pleine d'ambition, suit les cours de khâgne au Lycée Henri-IV, puis s'inscrit à la Sorbonne.

Son premier roman, Un si tendre vampire, paraît en 1986.

Œuvre 

Linda Lê reste un auteur peu connu du grand public malgré son succès critique. Son œuvre est en effet couronnée par le Prix de la Vocation en 1990, le Prix Renaissance de la nouvelle en 1993, le Prix Fénéon en 1997 et le prix Wepler en 2010. Elle est en partie traduite en anglais (États-Unis), néerlandais et portugais.
Mais l'écrivaine fuit les médias et se présente volontiers comme « un ours qui se terre »[1]. La critique estime que les livres de Linda Lê savent s'inscrire « sans bruit » dans le paysage littéraire[2]. Son style serait empreint d'« une force d'analyse et une distance oratoire qu'elle semble hériter du XVIIe siècle[3]». Marine Landrot définit son œuvre comme une « gigantesque oraison funèbre dont chaque pièce semble être le reflet de l'autre - avec une lucidité de plus en plus acérée et apaisée »[4].

En 2006, Linda Lê établit et présente l'œuvre quasi-complète de Panaït Istrati aux éditions Phébus[5].

Œuvre [modifier]

Linda Lê reste un auteur peu connu du grand public malgré son succès critique. Son œuvre est en effet couronnée par le Prix de la Vocation en 1990, le Prix Renaissance de la nouvelle en 1993, le Prix Fénéon en 1997 et le prix Wepler en 2010. Elle est en partie traduite en anglais (États-Unis), néerlandais et portugais.
Mais l'écrivaine fuit les médias et se présente volontiers comme « un ours qui se terre »[1]. La critique estime que les livres de Linda Lê savent s'inscrire « sans bruit » dans le paysage littéraire[2]. Son style serait empreint d'« une force d'analyse et une distance oratoire qu'elle semble hériter du XVIIe siècle[3]». Marine Landrot définit son œuvre comme une « gigantesque oraison funèbre dont chaque pièce semble être le reflet de l'autre - avec une lucidité de plus en plus acérée et apaisée »[4].

En 2006, Linda Lê établit et présente l'œuvre quasi-complète de Panaït Istrati aux éditions Phébus[5].

 

 

Bibliographie  

  • Un si tendre vampire, 1986
  • Fuir 1987
  • Solo 1988
  • Les Évangiles du crime, 1992
  • Calomnies, 1993
  • Les Dits d'un idiot, 1995
  • Les Trois Parques 1997 (Prix Fénéon)
  • Voix, 1998
  • Lettre morte, 1999
  • Tu écriras sur le bonheur, 1999
  • Les Aubes, 2000
  • Autres jeux avec le feu, 2002
  • Marina Tsvetaieva, ça va la vie? 2002
  • Personne 2003
  • Kriss suivi de L'homme de Porlock 2004
  • Le Complexe de Caliban et Conte de l'amour Bifrons, 2005
  • In Memoriam, 2007
  • Au fond de l'inconnu pour trouver du nouveau, 2009 (Recueil de textes critiques sur des écrivains)
  • Cronos, 2010 (Prix Wepler 2010[6])

 

 

 

 

 

Le Prix Spécial du Jury revient à  JACQUES ABEILLE pour « LES JARDINS STATUAIRES » aux éditions Attila

"A une époque indéterminée, un voyageur découvre le pays des « Jardins statuaires », où la principale activité des hommes consiste à cultiver des statues. Dans ces propriétés où la pierre pousse sans cesse, la vie est réglée d’après une organisation rigoureuse, mais aux fondements étranges. Au fil des pérégrinations du voyageur, l’utopie se lézarde …
Récit de voyage (le livre est dédié à un ethnologue), conte philosophique, utopie, roman initiatique, roman d’aventures, le texte déroge aux habituelles catégories littéraires. Les Jardins statuaires sont le point de départ d’un ambitieux Cycle des contrées, où alternent des textes amples et de brefs fragments qui entrent en relation les uns avec les autres.
Jacques Abeille est né en 1942. Proche des surréalistes d'après-guerre, peintre autodidacte, il a enseigné les arts plastiques. Poète et romancier à l’imaginaire sans borne, il est l’auteur d’une oeuvre imposante."

 

 

 

 

«Les Jardins statuaires», lu par Jacques Abeille

A ECOUTER

Un voyageur découvre le pays des «Jardins statuaires», un ensemble de domaines, protégés par de vastes enceintes. Chaque semaine un écrivain lit un extrait de son oeuvre.


Enregistré aux Correspondances de Manosque le 24 septembre 2010 par Frédérique Roussel / Durée: 9'52"

Un voyageur découvre le pays des «Jardins statuaires», un ensemble de domaines, protégés par de vastes enceintes, où la principale activité des hommes consiste à cultiver des statues. Dans ces propriétés où la pierre pousse sans cesse, la vie est réglée d’après une organisation rigoureuse, mais aux fondements étranges. Un conte philosophique, paru pour la première fois en 1982 et qui vient d'être réédité.
Jacques Abeille lit un extrait des «Jardins statuaires»(Editions Attila) et explique pourquoi il a baptisé son personnage féminin Vanina.

 

Le Prix créé par Marie-Rose Guarniéri de la Librairie des Abbesses émane de la sphère de la librairie indépendante. Il est né de deux constats : le sentiment d’étouffer dans le jeu parfois trop prévisible des rentrées littéraires et l’existence de grands auteurs parfois méconnus, peu lus du public.
Il est décerné par un jury, qui est renouvelé chaque année.

 Pour cette année 2010 le jury a été constitué de fins lecteurs, indépendants et engagés :

Bernadette Baudouin, lectrice (actuellement détenue au centre pénitentiaire de Rennes)
Dominique Boutel, journaliste (France Musique)
Viktor Cohen, lecteur
Jonathan Cordier, lecteur
Jérôme Goude, critique littéraire au Matricule des Anges et chargé d’accueil pour le centre d’art Le Lait (Albi)
Caroline Loustalot, libraire (librairie des Abbesses)
Cécilia Mazur, lectrice
Annelise Ouvrard Pascaud, lectrice
Frédérique Vannier, lectrice (La Poste)
Nicolas Vivès, libraire (Ombres Blanches)
Marie-Rose Guarniéri, fondatrice du Prix Wepler Fondation La Poste
Elisabeth Joël
, secrétaire générale du Prix Wepler Fondation La Poste

 

Le prix a pour vocation de récompenser des auteurs qui explorent sans limite aucune les territoires de la création romanesque, en prenant – au prix parfois d’une certaine marginalisation – le risque d’une langue neuve.
Il est doté, grâce à la Fondation la Poste, d’une somme de 10 000 euros et de 3000 euros pour le Prix Spécial du Jury accordé à un livre se distinguant par son caractère inclassable.

 

 

 

Jacques Abeille

Jacques Abeille est né en 1942, orphelin en 1944, recueilli par un oncle haut fonctionnaire dont il suit les pérégrinations à travers la France jusqu’en 1959, où il débarque à Bordeaux venant de Guadeloupe.
Découvre le surréalisme et intervient dans la revue La Brèche. Fréquente le peintre érotique Pierre Molinier. Membre du groupe surréaliste bordelais « Parapluycha ». études supérieures de psychologie, philosophie et littérature ; pour finir professeur agrégé d’arts plastiques. Marié, père de trois enfants. Achève sa carrière dans un lycée de Bordeaux en 2002.
Peintre autodidacte et écrivain, tantôt sous son propre nom, tantôt sous le pseudonyme de Léo Barthe.


Les livres


Odeur de sainteté
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: De Atelier In8 Editions
Date de publication: 2010-09-09

Jardins statuaires
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Attila
Date de publication: 2010-08-26

Les Mers perdues
Auteur: François Schuiten, Jacques Abeille
Editeur: Attila
Date de publication: 2010-08-26

D'Ombre
Auteur: Abeille Jacques
Editeur: Vanneaux
Date de publication: 2009-06-19

Le cycle des Contrées, Tome 4 : Chroniques scandaleuses de Terrèbre
Auteur: Léo Barthe
Editeur: Ginkgo
Date de publication: 2008-10-23

Le cycle des Contrées, Tome 3 : Les Voyages du Fils
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Ginkgo
Date de publication: 2008-03-20

Le cycle des Contrées, Tome 2 : Le Veilleur du Jour
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Ginkgo
Date de publication: 2007-10-18

Nouvelles érotiques : Coffret en 4 volumes
Auteur: Alina Reyes, Claude Chambard, Gérard de Loiès, Jacques Abeille
Editeur: Atelier In8
Date de publication: 2007-09-07

Séraphine la kimboiseuse
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Atelier In8
Date de publication: 2007-09-07

La guerre entre les arbres
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Cadex
Date de publication: 2007-01-01

Belle humeur en la demeure
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Mercure de France
Date de publication: 2006-04-13

Des Nouvelles de Deleatur
Auteur: Jacques Abeille, Patrick Boman, Jean Cagnard, Philippe Curval, Collectif
Editeur: Ginkgo
Date de publication: 2006-03-23


Pierre Molinier : Présence de l'exil
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Pleine Page éditeur
Date de publication: 2005-06-02

Le dieu errant
Auteur: Jacques Abeille, Corinne Desportes
Editeur: Virgile
Date de publication: 2005-02-07
Les Jardins statuaires
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Joëlle Losfeld
Date de publication: 2004-01-15

L'amateur
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Escampette
Date de publication: 2001-09-06


Un beau salaud
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Deleatur
Date de publication: 2001-01-01


Louvanne
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Luce Wilquin
Date de publication: 2000-04-20

La Clef des ombres
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Zulma
Date de publication: 1998-01-02

En mémoire morte
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Zulma
Date de publication: 1998-01-02


Le bel aujourd'hui
Auteur: Jacques Abeille, Michel Lamart
Editeur: Cadex
Date de publication: 1997-03-01

Divinité du rêve
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Escampette
Date de publication: 1996-09-01

Les Carnets de l'explorateur perdu
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Editions Ombres
Date de publication: 1993-10-31


Les jardins statuaires
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Flammarion
Date de publication: 1992-11-19

Le veilleur du jour
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Flammarion
Date de publication: 1992-11-19


L'homme nu
Auteur: Jacques Abeille
Editeur: Deleatur
Date de publication: 1986-08-20






















Commenter cet article