NOUVELLES DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES

Beaujolais et autres fêtes

Le troisième jeudi de novembre




Le Beaujolais nouveau est arrivé ! Aussi simple que magique, la formule écrite par le patron sur son ardoise fait encore chaud au cœur.
Le rituel est toujours le même. Chaque année, à partir du 31 octobre les vins sont expédiés aux marchands de gros qui les stockent jusqu’au 17 novembre; sauf les envois en récipients de moins de 30 litres qui sont expédiés quelques jours avant.


Les “beaujolades“ débutent le troisième jeudi de novembre, ainsi qu'un décret de 1985 l'a stipulé. Du coup, certains amateurs avertis commencent la dégustation du Beaujolais nouveau à minuit passé. Mais c'est toujours avec sept heures de retard sur les Japonais qui, Extrême-Orient oblige, ont le privilège d'être les premiers à déguster le nectar.

Le Beaujolais est un petit vin d'automne vendangé précocement. Ce vin à base d’un cépage de Gamay, de provenance dite lyonnaise, léger fruité est souvent paré d'une superbe couleur violette.
Mais au delà de sa couleur ou de son arôme de banane, alors que l'hiver pointe son nez, le Beaujolais demeure encore un bon prétexte, pour se retrouver en compagnie en pratiquant l’exercice du goût et donc du vocabulaire, à moins que cela soit celui de la vocalise.


Pour les bistrots qui savent communiquer, le Beaujolais est synonyme de bonne journée sur le plan du chiffre d'affaires. Tout comme pour les vignerons du Beaujolais. On parle de 44 millions de litres écoulés (soit environ 40 % de la production de toutes les communes du Beaujolais). Mais c'est aussi une vitrine médiatique pour tous les autres crus du beaujolais.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il était une fois une fête



C'est en 1951 que les vignerons réunis au sein de l’Union Viticole du Beaujolais obtiennent la possibilité de commercialiser très rapidement voire "de suite" les vins du Beaujolais en raison de leur caractère "primeur".

Le 13 novembre 1951, une note de l’Administration des Contributions Indirectes va préciser au détail près les conditions dans lesquelles certains vins à appellation contrôlée peuvent être commercialisés effectivement d'être commercialisés de suite.
Le phénomène Beaujolais nouveau est né. On estime à 15 000 hl le volume commercialisé alors par les vignobles du Beaujolais.

Il faudra attendre novembre 1967 soit 15 ans plus tard pour que soit retenue une date fixe permettant la commercialisation du beaujolais. C'est la date du 15 novembre qui est choisie à 0 h 00.
La récolte, produite dans des vignes qui couvrent désormais 20 000 hectares, est alors de 220 000 hl.


Autre date clé : 1985. Un décret : fixe au troisième jeudi de novembre la date de la mise à la consommation du beaujolais nouveau (et des autres primeurs). Cette date du troisième jeudi de novembre est toujours en vigueur aujourd’hui.
Cette année là 500 000 hl sont produits.

Commenter cet article