NOUVELLES DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES



XVIIIE

La rue des Poissonniers poursuit sa mue

 
 

Il y a dix ans, qui aurait parié un centime sur la métamorphose de la rue des Poissonniers? Enclavé au nord du XVIIIe arrondissement, coincé entre les boulevards des Maréchaux, les voies de la gare du Nord et les énormes ateliers de la porte de la Chapelle, ce petit quartier cumule tous les handicaps. Pourtant, plusieurs projets le sortent de l’anonymat.

Hier, les élus parisiens ont définitivement validé l’aménagement d’une friche SNCF au 122, rue des Poissonniers.

« Avec la rénovation de la poche d’insalubrité de la rue Emile-Chaîne, l’installation du distributeur et surtout la belle opération de Paris Mix récemment inaugurée, c’est une transformation radicale pour ce coin du XVIIIe » se réjouit-on au cabinet de Daniel Vaillant, député-maire PS de l’arrondissement.

Au 122, les premiers coups de pioche ont déjà commencé pour bâtir une pépinière d’entreprises. Puis dans les mois à venir, c’est le pôle santé qui commencera à sortir de terre avec une résidence pour personnes âgées de 100 chambres intégrant un accueil de jour de 15 places, une maison d’accueil spécialisée de 35 places ainsi qu’un foyer d’accueil médicalisé pour adultes handicapés de 45 places. Le projet s’achèvera par la construction de 90 logements sociaux, d’une crèche de 66 berceaux et d’une supérette de taille moyenne. Cette partie de l’aménagement ne devrait pas voir le jour avant 2013.

Seul regret : l’absence pour l’instant d’un équipement public ouvert sur le quartier. « Pendant toute la concertation, les habitants ont réclamé un centre d’animation, qui n’est pas annoncé pour l’instant, regrette Roxane Decorte, conseillère de Paris (UMP) du XVIIIe. On nous oppose encore des questions budgétaires mais ce type de projet ne peut fonctionner que s’il y a des activités proposées aux habitants du quartier. »

La mairie de Paris s’est engagée à tout faire pour réaliser le centre d’animation après 2014.

 

 

 

 

Les musiques du monde s’installent rue des Poissonniers

 
 

La rue des Poissonniers au nord du XVIIIe arrondissement doit son nom et son ancienne réputation aux convois incessants qui alimentaient en poisson au XIXe siècle. Désormais, c’est la création musicale qui va marquer ce quartier populaire, aux confins du périphérique. Au 146, dans un ancien bâtiment joliment rénové, où vient de s’installer Mix.

Une première en France : avec le soutien de la mairie de Paris, de la région et de l’Etat, Paris Mix est la première « maison » de promotion des musiques du monde. Elle abrite déjà une quarantaine d’entreprises de cette activité, et espère parvenir à 80 dans les années à venir. Un projet initié par Marc Bellaïche, créateur de la société Mondomix, qui fait connaître depuis dix ans cette musique dans le monde entier.

Un projet soutenu par la Ville à hauteur de 240 000 €

« Paris reste la capitale, le creuset des musiques du monde, malgré une forte concurrence, explique Marc Bellaïche. Songez qu’en Ile-de-France, c’est 4000 emplois, plus de 500 entreprises, dont certaines très connues comme Harmonia Mundi, qui participe à Paris Mix. Pour que la crise ne mette pas à bas ce trésor, ajoute-t-il, il fallait un organisme capable de mutualiser des équipements, des emplois, produire des événements… »

Parix Mix servira à tout cela avec son petit studio de concert/enregistrement audio et vidéo (la Mix Box). Des employés à temps plein aideront aussi les entreprises et leurs artistes. Un lieu d’information sur les salles de Paris et d’Ile-de-France partenaires permettra de programmer les artistes des musiques du monde… Dès le départ, la mairie de Paris a cru au projet : elle a financé les travaux de rénovation à hauteur de 240000 € notamment dans le cadre de la politique de la ville. Car Paris Mix, installé dans un quartier difficile pauvre en activités culturelles, devra permettre de développer des liens avec les habitants et animer ce coin du XVIIIe. « L’aide aux quartiers, ce n’est pas que des constructions de bâtiments, explique Gisèle Stievenard, adjointe (PS) au maire de Paris en charge de la politique de la ville. C’est aussi favoriser les initiatives culturelles, le lien social, l’insertion. Paris Mix va ainsi intégrer un chantier d’insertion de 12 jeunes qui seront formés aux métiers du spectacle. »

 

 

 

Bagarre au couteau à la Chapelle

 
 

Une patrouille de la BAC (brigade anticriminalité) de nuit a découvert un homme grièvement blessé, dans la nuit de samedi à dimanche, sur la place de la Chapelle. La victime, frappée au couteau, portait une large plaie au cou. L’homme a été conduit à l’hôpital dans un état jugé préoccupant.

Les policiers ont pu obtenir d’un témoin la description de deux hommes avec qui la victime avait été aperçue un peu plus tôt. Deux suspects correspondant aux signalements ont été interpellés dans la foulée non loin de la place de la Chapelle. Ces deux hommes, qui portaient des traces de sang sur leurs vêtements, ont été placés en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article