NOUVELLES DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES

L'apéro «saucisson pinard» fait des émules

A Paris, les organisateurs du rassemblement interdit à la Goutte-d'Or ont décidé de maintenir leur apéro en le déplaçant place de l'Etoile. En province, des initiatives similaires se multiplient.

 

Interdit mardi par la préfecture de police, l'apéro «saucisson pinard» prévu à la Goutte-d'Or, à , fait des émules ailleurs en .

 A Lyon, Toulouse, Lille, Nantes ou Rennes, mais aussi dans des villes moyennes comme Valence, Amiens ou Douai, on assiste à une surenchère d'initiatives similaires, portées par des mouvements identitaires et lancées, elles aussi, depuis le site Facebook.

«Apéro géant rosette et pinard à la Guillotière» : les Lyonnais ont été les premiers à organiser «la risposte» après l'interdiction du rassemblement parisien. Là encore, le lieu choisi est très symbolique puisque La Guillotière est un quartier multiethnique où vivent de nombreux musulmans. Et l'argumentation est la même : le rassemblement vise à dénoncer «la prohibition du cochon qui sévit» dans ce quartier populaire. La Grande Mosquée de qui, comme SOS Racisme, la Ligue des droits de l'Homme (LDH) et la Lesbian and Gay Pride, s'inquiète de ces «actes de provocation», a demandé jeudi l'interdiction de l'événement, dont la date n'est pas encore connue.

A Lyon, la préfecture pourrait interdire l'apéro «rosette»

A midi ce jeudi, pas moins de 1 300 internautes avaient répondu favorablement à l'appel, également relayé par des mouvements d'extrême droite tels que le groupuscule Bloc identitaire, le journal extrémiste Riposte laïque ou encore le blog fdesouche.com. Selon le quotidien «Le Progrès», la préfecture du Rhône, qui étudie «les risques liés à cette manifestation», pourrait elle aussi interdire l'événement.

Par ailleurs, outre les «rispostes» organisées en province, au moins deux autres manifestations antimusulmanes à l'étranger sont signalées sur Facebook : apéro «saucisson et bières» à Bruxelles et apéro «bacon et bière» à Londres. Deux opérations essentiellement soutenues par des internautes proches de l'extrême droite... française.

Les organisateurs parisiens se replient place de l'Etoile

A Paris, ceux qui avaient soutenu l'apéro «saucisson pinard» ne veulent pas en rester là. Le Bloc identitaire, Riposte laïque, Jeunes pour la France, ainsi que la mystérieuse Sylvie François, qui se dit l'initiatrice apolitique de l'événement parisien, ont décidé de maintenir un rassemblement ce vendredi. Un apéro «saucisson et jus de raisin» est donc annoncé à 19 heures, sur la place de l'Etoile, à l'angle de l'avenue des Champs-Elysées. Un lieu où «2000 lycéens et étudiants eurent le courage de se réunir pour défier l’occupant» le 11 novembre 1940, explique un communiqué.

Au programme : drapeaux français, chants patriotiques... Mais aussi une conférence de presse pour «rappeler solennellement qu’aucun lieu public en France ne doit être régi par des lois religieuses» et durant laquelle seront annoncées «des actions à venir».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article