NOUVELLES DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES

Qui s’occupe des encombrants ramassés dans le 18e ?

  par Geoffrey Bonnefoy

Que deviennent-ils, ces canapés éventrés, ces sommiers aux lattes cassées ou ces éviers brisés déposés dans les rues du 18ᵉ arrondissement de Paris ? Ils sont ramassés ! Découvrez le travail des agents de la Propreté de Paris, chargés du ramassage des encombrants. Reportage.

JPG - 22.5 ko
Les canapés posés sur le trottoirs finissent irrémédiablement broyés

Étonnant, non ? Les encombrants ne disparaissent pas comme par enchantement. Chaque jour, ils sont collectés par l’un des 354 agents qui travaillent pour la Direction de la propreté et de l’eau à la Propreté de Paris, dans le 18ᵉ arrondissement.

Lundi matin, 7h00. C’est l’heure de la tournée de la broyeuse, comme on l’appelle. Une belle bête : plus de trois mètres au garrot, pour un volume de 16 m³, toute de verte vêtue et tatouée "PP" - "Propreté de Paris" - sur les flancs. De quoi faire des jaloux dans la catégorie poids-lourd. La broyeuse circule les lundis et mardis matins sur les grands axes du 18ᵉ arrondissement et récupère en priorité les encombrants déposés illégalement sur les trottoirs. À bord, le conducteur, Patrice, et deux "ripeurs", Jean-Philippe et Laurent. D’ordinaire, les deux ripeurs travaillent dans d’autres services : aux balais, ou à la conduite d’engins. Pour varier, ils embarquent régulièrement dans la broyeuse à la chasse aux encombrants.

Canapés, portes, éviers, sommiers, les ripeurs de la broyeuse récupèrent quasiment tout ce qui traîne. « Tout, sauf les appareils électro-ménagers, les gravats et les cartons. Ce sont d’autres collègues qui les ramassent. Ça nous permet de faire un premier tri », précise Laurent. Un deuxième tri sera ensuite fait. La broyeuse pleine ira déposer son chargement dans un centre spécialisé. « On peut se permettre de tourner aussi longtemps avec la broyeuse, sans polluer, car elle roule au gaz de ville. Son autonomie est d’un jour et demi environ, » précise Patrice.

L’avenir des objets ramassés, vous le connaissez déjà : ils finiront broyés et compressés sur place. « Le véhicule fonctionne avec un vérin hydraulique. Plusieurs tonnes de pression, » souligne Patrice, le chauffeur. Les canapés sont sectionnés en deux comme on coupe une plaquette de beurre mou, l’évier est, lui, pétri aussi facilement que de la pâte à modeler.

JPG - 42.8 ko
Vue dans la caméra de contrôle de la broyeuse

8h30. Dans la broyeuse, entre deux descentes, on écoute les infos. Sujet principal du jour : la réforme des retraites. Après un premier « sans commentaires », les langues se délient. Tous sont contre travailler plus, mais ne se font guère d’illusions. « C’est mal barré » lance Jean-Philippe, 33 ans. Avec un salaire de 1500 euros, il s’attend à une retraite de 1100 euros par mois. C’est moins que la moyenne nationale, à 1288 euros. « Et puis, on est dehors tout le temps. Qu’il fasse beau, qu’il pleuve, dans la pollution, à manipuler des objets qui peuvent être lourds ». Pas question de se plaindre, mais il faut être réaliste. « Pour accéder à la cabine de la broyeuse, les marches sont hautes. À 35 ans, c’est faisable. Passés 55 ans, ça se complique... »

« Le 18e, c’est crade »
09h30. Vingt minutes de pause et un premier bilan : trois canapés, deux éviers, des tiroirs de commode, des bouts de bois, deux commodes, une porte, un sommier et deux matelas ramassés. La conclusion vient d’elle même pour Laurent : « le 18e, c’est crade. Les gens sont sales. Ils nous voient passer tous les jours, se disent que de toute façon, ce sera ramassé - c’est le cas -, alors ils jettent. »

Voilà pour le dépôt sauvage. Heureusement, dans l’arrondissement, il n’y a pas que çà. « De plus en plus de gens prennent le réflexe de nous contacter », via le 3975 ou le site internet de la mairie de Paris, confirme-t-on au centre opérationnel du 18ᵉ. L’opération est simplissime : un coup de fil ou un clic pour préciser la nature de l’encombrant, le jour et l’horaire de dépôt souhaité, et c’est tout. Le prix ? C’est gratuit. Plus besoin de se déplacer à la déchèterie.

JPG - 24.6 ko
En moyenne, 4 jumpers d’encombrants sont récupérés chaque jour rien que dans le 18e

10h00. Changement de groupe. On embarque avec Raymond et Pascal à bord d’un « jumper ». Muni de la liste des encombrants déposés ce jour et des adresses de leurs emplacements, ils vont vérifier chacune d’entre elles et tout empiler à l’arrière. Ici, pas question de broyer, mais de trier avant de les déposer à la déchèterie, Porte de La Chapelle. « Avec des extras. Bien sûr que si ont tombe sur un dépôt sauvage on s’arrête et on le ramasse, » précise Raymond. Gravats, électroménagers, meubles en tout genre, fenêtres, carcasses de vélo et parfois de moto, il y a de tout.

Raymond et Pascal circulent depuis 7h00 ce matin dans l’arrondissement. À 10h00, le jumper est déjà bien chargé. Chaque jour, l’équipe du matin et de l’après-midi le remplisse en moyenne quatre fois ; près de 15 m³ de déchets en tout genre.

11h15. Direction la déchèterie, sous l’immense et bruyant échangeur de la Porte de La Chapelle. Le jumper est vidé, son contenu trié : les électroménagers d’un côté, la ferraille d’un autre. Un conteneur réservé aux gravats, et un autre au « tout-venant » pour les canapés et les matelas, notamment.

12h00. La journée se termine pour les équipes du matin. Celles de l’après-midi prendront bientôt le relais, avec les mêmes missions, passant bien souvent aux même endroits... avec de nouveaux encombrants déjà déposés. Un éternel recommencement.

Amendes
Ne vous fiez pas à ce que vous pouvez lire sur les camions. L’amende pour dépôt sauvage a été revue à la baisse, passant de 183 à 35 €. À condition, d’être pris : 1. en flagrant délit ; 2. de ne pas avoir le temps de se réfugier dans son immeuble. Les inspecteurs Insalubrité, bien qu’assermentés, non pas le droit de pénétrer dans une propriété privée. « L’amende n’est pas dissuasive, râle-t-on au centre opérationnel. Il y a des entreprises qui déposent des déchets, des gravats notamment : ça leur coûte moins cher que de faire appel à une entreprise privée. »

> Consultez la carte Google du reportage ici

Ramassage des encombrants
Via le 3975 ou le site internet encombrants.paris.fr
Dépôt entre 6h et 8h, ainsi qu’entre 12 et 14h, à l’endroit signalé.
Service gratuit

Déchèterie porte de La Chapelle
17 avenue de la porte de La Chapelle - 75018 Paris (sous l’échangeur)
01 40 37 15 90
Ouverte tous les jours de 9h30 à 19h00 (sauf 25 décembre, 1er janvier et 1er mai).

Cliquez sur les photos pour lancer le diaporama.

Informations :

 


Nous vous rappelons que vous  pouvez également déposer gratuitement vos produits dangereux et encombrants dans l'une des cinq déchetteries parisiennes.

 » Liste des déchetteries

Plus d'infos sur « dechets.paris.fr »




Vêtements, meubles, objets... usagés mais en bon état, faites en profiter quelqu'un

Agrandir la photo

Vous faites le grand ménage de votre garde robe? Ne jetez surtout pas vos vêtements ils peuvent rendre service à quelqu'un. Idem pour les meubles, objets, electroménager, TV, vaisselle...dont vous n'avez plus l'usage. Donner contribue à créer des emplois et, une fois recyclés, vos dons commenceront une deuxième vie... solidaire.


Où déposer vos vêtements

 

 

Le RELAIS Paris en association avec Emmaüs met à votre disposition près de 370 conteneurs (bornes ou box) à Paris et en banlieue proche, pour vous permettre d’y déposer vos dons. Ces conteneurs de collecte sont à votre disposition dans les arrondissements et sont vidés régulièrement, au minimum une fois par semaine.

» Le conteneur le plus proche de chez vous  (rentrez votre code postal)

La Ville, en partenariat avec le Relais Emmaüs, s'engage a implanter 200 nouveaux containers de récupération de textile non utilisé avant 2010,  soit 4 fois plus qu’aujourd’hui.

 

Vous pouvez aussi déposer vos vêtements directement dans les boutiques Emmaüs

 

- 22, bd Beaumarchais - 75011

Métro: Bastille

tel: 01 47 00 70 44

ouvert le lundi de 14h30 à 18h30 et du mardi au samedi de 11h à 14h et de 14h30 à 18h30.

 

- 54,  rue de Charonne - 75011

Métro: Ledru Rollin ou Charonne

tel: 01 48 07 02 28

ouvert le lundi de 14h30 à 18h30 et du mardi au samedi de 11h à 14h et de 14h30 à 18h30.

 

- 191, rue d'Alésia - 75014

Métro: Plaisance

tel: 01 45 43 77 34

ouvert le lundi de 15h à 19h et du mardi au samedi de 11h à 14h et de 15h à 19h. 

 

105, bd Davout - 75020

Métro: porte de Montreuil

tel: 01 46 59 13 06

ouvert le lundi de 15h à 19h et du mardi au samedi de 11h à 14h et de 15h à 19h. 

 

Dons direct à l'atelier textile:

66/72 rue Marceau - 93100 Montreuil

Métro: Robespierre

 

Ramassage à domicile: 01 48 51 64 46

 

Comment déposer vos vêtements

Pour les protéger, les mettre dans des sacs bien fermés. Utiliser des sacs de 50L. maximum pour pouvoir les rentrer dans les conteneurs de collecte. Si possible, séparer le textile (vêtements + linge de maison) des chaussures et de la maroquinerie.
Si le conteneur est plein, ne déposez pas vos sacs par terre. Ils ont toutes les chances (ou malchance) d’être volés. Attendez quelques jours, les conteneurs sont vidés au minimum une fois par semaine.

Les vêtements de type K-way ou cirés en mauvais état ne peuvent pas être recyclés. Les chaussures très abimées, hors d’usage ou non pairées, sont à mettre dans vos poubelles ménagères car il n’existe pas de recyclage pour ces produits. D’autre part, merci d’attacher les chaussures par paires.

 

La deuxième vie de vos vêtements

 

Vos dons connaîtront des sorts différents selon leur qualité. Qu’est ce que le réemploi ? Tout simplement, vos vêtements servent une seconde fois ! S'ils sont en bon état ils sont commercialisés et revendus à petits prix. Des boutiques proposent ces vêtements (hommes, femmes, enfants), chaussures, sacs à main, linge de maison, de bonne qualité, à petits prix, tout au long de l’année.

 

» Les boutiques Ding Fring 

 

Si les vêtements sont trop usagés ils seront reconvertis en chiffons de nettoyage ou en isolant thermique et acoustique pour le bâtiment. Les vêtements en laine, coton ou acrylique qui ne sont pas réemployables seront défibrés ou effilochés. Ils serviront à la fabrication de moquettes...

 

N'oubliez pas qu'il n'y a pas que les vêtements qui peuvent être recyclés. Vos meubles, électroménager,  quincaillerie,  livres,  vaisselle... peuvent être déposés à la  ressourcerie de l'Interloque.

 

 

Boutiques solidaires (meubles, appareils electroménagers, TV,vêtements, vaisselle...)

 

Une nouvelle convention entre Emmaüs et la Ville de Paris a été approuvée par le Conseil de Paris, les 9 et 10 mars. Ce protocole vise à la création de dix boutiques solidaires d’ici 2014. D’autres types de biens de consommation pourraient être collectés auprès des particuliers.

 

Une boutique a déja ouvert en 2007, 80 bd Jourdan 75014. Vous pouvez  y déposer vêtements, meubles, appareils electroménagers...

Boutique Emmaüs Défi
80 bd Jourdan - 75014 Paris – Métro et tramway Porte d'Orléans  

» Découvrir la boutique Emmaüs défi

Une deuxième boutique solidaire a ouvert en janvier 2010. On peut y déposer meubles, livres, vêtements, vaisselle, objets... 

 

Le bric à brac du CENTQUATRE
104 rue d'Aubervilliers / 5 rue Curial
75019 Paris 

» www.104.fr  

 

Réception des dons :
Mardi : 15h-18h
Du mercredi au samedi : 11h-18h

Pour les enlèvements prendre rendez-vous sur place.

 

 

Les VESTIBOUTIQUES de la Croix-Rouge française, gérées par des bénévoles, reprennent vêtements, chaussures, linge de maison, vaisselle, jouets, livres...en bon état pour les proposer à très bas prix aux personnes qui n'ont pas les moyens de s'habiller.

 

VESTIBOUTIQUE 10e
40 rue Albert-Thomas, 10e
Métro : République ou
Jacques-Bonsergent
Tél. 01 42 06 79 05
Lundi au vendredi de 10h30 à 19h et samedi de 10h30 à 13h et de 14h à 19h.


VESTIBOUTIQUE 9e
32 rue de Maubeuge, 9eme
Métro: Cadet
Tél: 01 48 78 12 62
Dépôt du mardi au samedi de 14h à 18h


VESTIBOUTIQUE 18e
15 rue du Baigneur, 18e
Métro: Jules Joffrin
Tél: 01 42 57 62 57
Dépôt de vêtements, linge de maison (pas de meubles et gros objets)
Du lundi au vendredi  de 14h à 18h (sauf pendant les vacances scolaires)


Donner c'est créer des emplois

 

Le recyclage crée de l’emploi en priorité pour les exclus. Comment ? Grâce au tri, à la transformation et à la revente des ces articles. Ainsi la boutique Emmaüs du bd Jourdan a permis de créer 50 emplois pour des personnes en insertion dont plusieurs anciens sans abri..


 

 

 

 

 

Ne jetez pas vos livres

Agrandir la photo

Votre bibliothèque déborde? Ne jetez pas vos livres, faites en profiter des associations ...


Un certain nombre d'associations recueillent des dons de livres de particuliers, sous condition de bon état. Voici quelques adresses:


Secours catholique
106, rue du bac - 75007 PARIS - tél : 01 45 49 73 00
» http://www.secours-catholique.asso.fr
Recueille essentiellement des romans, livres d'histoire et biographies.

Les orphelins apprentis d'Auteuil
40, rue de la fontaine - 75016 PARIS - tél : 01 44 14 75 75
» http://www.oaa.asso.fr
Recueille des ouvrages dans un très grand nombre de domaines.

Secours populaire
Union nationale, 9-11, rue Froissart - 75140 PARIS Cedex 03 - tél : 01 44 78 21 00 (Christine GERNIGOU)
» http://www.secourspopulaire.asso.fr
Ce centre fournit la liste des permanences régionales ou départementales susceptibles de recueillir des livres.

ADIFLOR
94, Boulevard Pereire - 750017 PARIS - tél : 01 40 54 78 05
» http://www.adiflor.org - mél : » contact@adiflor.org
ADIFLOR recueille des ouvrages en langue française en très bon état dans tous les domaines, en priorité livres pour enfants, dictionnaires, grammaires, ouvrages documentaires.

 

Emmaüs

» http://www.emmaus.asso.fr/

 

Vous pouvez déposer vos livres directement dans les boutiques Emmaüs

 

- 22, bd Beaumarchais - 75011

Métro: Bastille

tel: 01 47 00 70 44

ouvert le lundi de 14h30 à 18h30 et du mardi au samedi de 11h à 14h et de 14h30 à 18h30.

 

- 54,  rue de Charonne - 75011

Métro: Ledru Rollin ou Charonne

tel: 01 48 07 02 28

ouvert le lundi de 14h30 à 18h30 et du mardi au samedi de 11h à 14h et de 14h30 à 18h30.

 

- 191, rue d'Alésia - 75014

Métro: Plaisance

tel: 01 45 43 77 34

ouvert le lundi de 15h à 19h et du mardi au samedi de 11h à 14h et de 15h à 19h. 

 

105, bd Davout - 75020

Métro: porte de Montreuil

tel: 01 46 59 13 06

ouvert le lundi de 15h à 19h et du mardi au samedi de 11h à 14h et de 15h à 19h. 

 



La broyeuse Au volant, Patrice, 46 ans Une porte est ramassée par Laurent La broyeuse, vu de l'intérieur Déchargement du jumper à la décheterie sous l'échangeur porte de La (...)

Commenter cet article