NOUVELLES DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES

Une grève paralyse
les piscines du 18e arrondissement

4 décembre 2009 par Philippe Bordier

Les trois piscines du 18e arrondissement de Paris devraient être fermées au public, samedi 5 décembre 2009, en raison d’une grève du personnel qui touche l’ensemble des bassins parisiens. La suppression du personnel aux caisses est au cœur du conflit.

JPG - 54.6 ko
La piscine des Amiraux sera fermée au public, samedi 5 décembre 2009.

Nageurs, nageuses attention, vous pourriez être privés de votre activité favorite, samedi 5 décembre 2009, date à laquelle les 34 piscines de la capitale devraient être fermées. Les trois piscines du 18e arrondissement (Bertrand Dauvin, Amiraux, Hébert) sont concernées.

Un préavis de grève a en effet été déposé par l’intersyndicale de la direction de la Jeunesse et des sports de la ville de Paris. Motif ? Un projet de la municipalité qui souhaite supprimer les caissiers et les caissières dans les piscines : 94 postes sont concernés sur l’ensemble des établissements de la capitale. Ils seraient remplacés par des agents techniques, qui assurent actuellement, entre autres activités, la sécurité et l’entretien des bassins.

« Il s’agit d’un redéploiement du personnel sur l’ensemble des services administratifs de la ville de Paris, explique l’intersyndicale, où de nombreux départs en retraites d’adjoints administratifs ne seront pas remplacés par de nouvelles embauches. » Conséquences directes pour les usagers, selon les syndicats : « Moins de surveillance dans les vestiaires, une eau nettoyée moins souvent… » L’intersyndicale demande « purement et simplement », à la mairie de Paris de retirer son projet : « Mais, la direction ne formule pas de nouvelles de propositions. La situation est bloquée. »

Le conflit dure depuis deux mois. Un rassemblement est prévu, samedi 5 décembre 2009, à la piscine Nakache, à Belleville, dans le 20e arrondissement. L’intersyndicale devrait être reçue par Jean Vuillermoz, adjoint au maire de Paris, chargé des sports. Le 11 décembre 2009, une assemblée générale décidera de la suite à donner au mouvement.

 

 

 

http://www.dixhuitinfo.com/

Commenter cet article