NOUVELLES DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES

 
 


Elle mène l’enquête au marché Saint-Pierre

 
 

Des lettres anonymes. D’étranges poupées vaudou clouées aux portes. Une persistante odeur de brûlé dans les étages. Et bientôt une vendeuse qui disparaît sans laisser de traces… Mais que se passe-t-il au Saint-Pierre, temple du tissu lové entre Montmartre et Barbès (XVIII e ) ?
Pour le savoir, courez acheter « Aux malheurs des dames », de Lalie Walker, qui sort demain chez Noir 7.

5. Une nouvelle collection 100 % polar des Editions Parigramme, qui vous emmène explorer « les ombres de la Ville Lumière ». La place Saint-Pierre, l’Est parisien, Pigalle et Opéra : chacun des nouveaux romans de la série « est l’occasion de pénétrer un univers bien particulier », détaille l’éditeur.
Dans « Aux malheurs des dames », l’héroïne, Rebbeca Levasseur, mène l’enquête entre les étalages de tissu, le café le Ronsard, ou encore les carrières de la Butte-Montmartre. Sur les traces d’un serial killer, elle croise des policiers du commissariat du XVIII e tous plus ou moins cinglés, ou le liftier du marché Saint-Pierre.

« J’aime beaucoup le mélange et les couleurs de ce quartier »

« Parigramme voulait que je m’empare d’un lieu typiquement parisien », raconte Lalie Walker, une dizaine de romans noirs au compteur. « J’aime beaucoup le mélange et les couleurs de ce quartier, où j’ai habité pendant huit ans. » Pour s’imprégner de l’ambiance des lieux, cette grande voyageuse a flâné et mené l’enquête auprès des habitants. Mais sans rechercher l’exactitude à tout prix. « J’ai pris quelques libertés avec la réalité. C’est ma vision du marché Saint-Pierre que je donne », poursuit Lalie Walker.
L’écrivain aimerait situer son prochain roman du côté de Faidherbe-Chaligny, dans le XI e . « Un bon quartier pour un polar, avec ses arrière- et ses ateliers d’artisans », estime l’auteur.
Editions Parigramme, Noir 7.5, entre 12 et 15 €.

Commenter cet article