NOUVELLES DE MONTMARTRE

Publié le par LEPIC ABBESSES

Etats Généraux des "Communes Libres de France"

C'est la République des Canuts, notre jumelle de la Croix-Rousse, qui organise les Etats Généraux 2010 du 24 au 26 septembre.

Elle recevra sur le plateau plus de 150 délégués venus des quatre coins de France dans la joie, l'amitié et la convivialité qui la caractérise.

Le gouvernement fait bloc autour de son célébre Parsident Gérard Truchet pour recevoir dignement tout ce cuchon de monde.

Nous vous tiendrons régulièrement informé de l'évolution de la situation de ces Etats Généraux qui s'annoncent ...révolutionnaires.

La fédération des Communes Libres de France a pour vocation de regrouper en son sein les Communes Libres et Républiques de France. Pour ce faire, tous les deux ans, une Commune Libre ou une République réunit ses homologues en Etats Généraux. Ces rencontres festives sont riches en échanges et sont toujours très amicales.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 77èmes Vendanges de Montmartre.

Du 6 au 10 octobre la 77ème édition de la Fête des Vendanges de Montmartre aura pour thème « Montmartre fête l’Humour » et pour parrain le comédien et réalisateur Gérard Jugnot.
L’affiche de l’édition 2010 qui vous est présentée sur cette page est une création originale de la dessinatrice Claire Bretécher, qui a su, grâce à son personnage emblématique d’Agrippine et l’arrière grand-mère de 95 printemps et demi, Zonzon, allier avec brio la tradition viticole et l’humour !
La Fête des Vendanges promet donc 5 jours d’un grand mix culturel où se répondent humour, musique, vin et gastronomie, pour une grande fête solidaire dont les bénéfices de la vente du vin du Clos Montmartre sont reversés au Comité des Fêtes et des Œuvres  Sociales du 18ème.
Le samedi 9 octobre ouverture du Ban des Vendanges par le Maire du 18ème et le Président de la République de Montmartre. L’après-midi le traditionnel Grand Défilé fera le tour de la Butte. La Fête sera partout avec le Feu d’artifice en musique, les Non-demandes en mariage, les visites guidées de la vigne du Clos Montmartre…
Et le matin du dimanche 10 octobre les nouveaux membres de la République de Montmartre seront intronisés dans les vignes…

www.fetedesvendangesdemontmartre.com
 


Gérard Jugnot

le 4 mai 1951 à Paris, Paris (France)

Actuellement au cinéma dans : L'auberge rouge, Que la fête commence

Actuellement dans la série : Ali Baba

Biographie

C'est sur les bancs du lycée que Gérard Jugnot rencontre Christian Clavier, Thierry Lhermitte et Michel Blanc. Avec eux, il forme la troupe comique du Splendid et signe plusieurs pièces dont Ma tête est malade, Je vais craquer et Amour, coquillages et crustacés, qui deviendra au cinéma Les Bronzés. Parallèlement à son activité scénique, l'acteur collectionne les petits rôles dans Que la fête commence (1975) et Le Juge et l'Assassin (1976), tous deux réalisés par Bertrand Tavernier, ou encore Le Locataire (id.) de Roman Polanski.

Bientôt porté par le succès des Bronzés (1978-1979), et du Père Noël est une ordure (1982), Gérard Jugnot devient le fidèle partenaire de Daniel Auteuil dans Les Héros n'ont pas froid aux oreilles (1979) et Pour cent briques t'as plus rien... (1982) et de Thierry Lhermitte dans La Fiancée qui venait du froid (1983), Les Rois du gag (1985) et Trafic d'influence (1999). Plébiscité pour sa composition hargneuse du collaborateur Ramirez dans Papy fait de la résistance (1983), il aime à balader son physique de "Français moyen" dans bon nombre de comédies comme Pinot simple flic (1984) ou encore Scout toujours (1985), qui marquent ses débuts à la mise en scène.

En 1987, le grand public lui découvre un nouveau visage. La moustache rasée et dévoilant une certaine part de fragilité, Gérard Jugnot forme aux côtés de Jean Rochefort un Tandem détonnant sous la houlette de Patrice Leconte. Ses réalisations suivantes - Une époque formidable... (1991), Casque bleu (1994), Meilleur espoir féminin (2000) - témoignent également de cette envie de concilier rire et émotion. Salué par la critique pour sa prestation de poilu dans Marthe (1996) ou de résistant malgré lui dans Monsieur Batignole (2002), il apparaît comme un artiste complet et populaire.

Toujours aussi bankable, on le voit participer en 2004 et 2006 au triomphe commercial des Choristes (plus de 8 millions d'entrées) et des Bronzés 3 amis pour la vie (plus de 10 millions). A sa filmographie déjà bien remplie viennent également s'ajouter de nombreux rôles costumés : riche notable dans Il ne faut jurer de rien ! (2005), il joue les pirates dans L'Île aux trésors (2007), revêt la soutane du père Carnu dans une nouvelle version de L'Auberge rouge (id.), incarne Ali Baba pour TF1, se voit propulsé au temps du Front Populaire pour Faubourg 36 (2008) et revit les

Filmographie

Derniers films ou séries TV sortis :
Le Petit Nicolas

de Laurent Tirard - 2009

Rôle : Le chef de la chorale

 

Acteur, Acteur

Le Pitch

de Radu Mihaileanu - 2009

 

Acteur

Rose & noir

de Gérard Jugnot - 2009

 

Acteur, Réalisateur, Scénariste, Producteur, Dialoguiste

Envoyés très spéciaux

de Frédéric Auburtin - 2009

Rôle : Albert Poussin

 

Acteur

La Sicilienne

de Marco Amenta - 2009

Rôle : Le procureur

 

Acteur

 






Après avoir enseigné brièvement le dessin durant neuf mois, au tout début des années 60, Claire Bretécher livre quelques illustrations dans différents journaux du Groupe Bayard (le Pèlerin, Club-Inter, Rallye-Jeunesse, Record, etc.).

En 1963, René Goscinny l’associe au projet et elle dessine le Facteur Rhésus dans l’Os à Moelle.

L’année suivante, elle réalise dans Record de multiples illustrations et histoires brèves avant de donner naissance, en 1968, à la série Baratine et Molgaga.

Parallèlement, elle collabore, en 1965 et 1966, au journal Tintin.
Après quelques planches, elle y illustre Hector, une suite de gags.

 

PHOTO QUENNEVILLE
 

De1967 à 1971, Spirou l’accueille pour quelques courts récits (Des navets dans le cosmos,

Polidor le mille-pattes, etc).
Peu de temps après, elle y crée ses séries les Gnan-Gnan, les Naufragés

(cette dernière, en compagnie de Raoul Cauvin), ainsi que l’éphémère

Robin des Foies (textes d’Yvan Delporte).






Claire Bretécher refera une courte apparition dans l’hebdomadaire,

en 1977, à l’occasion du supplément le Trombone illustré.
Elle y contera les mésaventures de Fernand l’Orphelin - à rapprocher du

méconnu Alfred de Wees (Alfred l’Orphelin), qu’elle anima un court temps

avec Delporte dans le magazine néerlandais Pep (de 1971 à 1972).

En 1969, on retrouve également Bretécher chez Dargaud. Travaillant pour

Pilote, elle entreprend Cellulite, réalise quelques gags repris sous le générique Salades de Saison

ainsi que diverses bandes, parfois scénarisées par Jean-Marie Pélaprat, Jacques Lob ou Marcel Gotlib.


   

En 1972, en compagnie de ses amis Gotlib et Nikita Mandryka, elle collabore

à l’Echo des Savanes.
Ses histoires se font alors plus acides, préfigurant, quelques mois à l’avance,

ses inoubliables Frustrés.

 


 

Se décidant à travailler pour la " grande presse ", elle illustre, en 1973, le Bolot Occidental

dans le Sauvage puis dessine une planche hebdomadaire dans

le Nouvel Observateur, bientôt intitulé " la Page des Frustrés ".

C’est également à cette époque qu’elle décide de se lancer dans

l’aventure de l’auto-édition. Le premier ouvrage des Frustrés paraît en 1975.

En dehors de ses bandes dessinées, Claire Bretécher pratique également

avec talent la peinture : en témoigne toute une série de visages en couleurs,

tirés de ses carnets intimes et repris dans l’album Portraits (éditions Denoël en 1983)

 

et Moments de Lassitude (édité par l’auteur en 1999).

Son graphisme, en apparence simpliste, en réalité nerveux et efficace,


soutient admirablement ses propos, lucides et sans concession, sur ses contemporains

- surtout quand ils sont riches, intellectuels et désabusés.

Au fil de ses histoires, Claire Bretécher s’impose comme l’une des plus grandes

" humoristes-sociologues " du 9e art, une sorte de Woody Allen française et féminine.

En novembre 2001, sur Canal + diffusion de la série Agrippine : 26 épisodes de 26 minutes, produit par Ellipse Animation.

Commenter cet article