NOUVELLES DE MONTMARTRE

Publié le par LEPIC ABBESSES

Journée Portes Ouvertes au Musée de Montmartre

Samedi 28 novembre 2009 de 11h à 18h au 12 rue Cortot - Paris 18°



Journée Portes Ouvertes au Musée de Montmartre
Comme vous le savez depuis quelques jours, le musée de Montmartre est menacé de fermeture. Si vous souhaitez vous informer sur les conditions de la fermeture du musée, si vous souhaitez le soutenir ou tout simplement le découvrir, c'est l'occasion ou jamais :

Le musée de Montmartre ouvre ses portes exceptionnellement samedi 28 novembre 2009 de 11h à 18h.

Venez nombreux !






La dimension culturelle du Musée de Montmartre


La Mairie de Paris n’a fait attendre ni le public, ni la presse, pour faire savoir, dans un communiqué daté du 12 novembre, que : « En ce qui concerne l’Hôtel de Rosimond, siège actuel de l’association- société du Vieux Montmartre et son Musée - et l’hôtel Demarne attenant, la Ville propose également de lancer, dans les mois suivant la fin d’activité, un appel à projets privés pour la reprise des lieux. Ces projets devront présenter une dimension culturelle, en lien avec l’arrondissement. »

 

Pourquoi donc chasser une association « privée » comme le « Vieux Montmartre » et présentant « une dimension culturelle, en lien avec l’arrondissement » pour caser un organisme tout aussi « privé » et devant accomplir la même mission culturelle ? Mystère…

 

anrstvincentmtcenis.jpg

 

Angle rue Saint Vincent et rue du Mont Cenis… Autrefois!

 

Mystère ? Oh, pas vraiment, on peut penser, comme votre serviteur, que ces merveilleux bâtiments une fois vidés de leurs occupants, la Ville de Paris se chargera de laisser filer la situation, négligeant tout entretien des locaux – comme elle en a la détestable habitude – et que ces lieux, une fois dégradés, peut-être squattés, seront alors mis en vente. Le prix du mètre carré justifiera alors cette cession à des promoteurs, qui feront de ces bâtiments un carré réservé pour propriétaires chanceux, « typical of Mountmartreux ».

 

Fi de la dimension culturelle du Musée de Montmartre ! Quelle dimension culturelle ? Quoi ? Carco, Dorgelès, les impressionnistes, Renoir, Le Moulin de la Galette, et même – même ! – le Sacré-Cœur ? Connais pas…

 

Le grand problème dans cette histoire semble être, une fois de plus, l’ignorance de certains décideurs qui n’ont, probablement, jamais posé leurs augustes pieds sur le sol de la Butte. Ils croient peut-être que Montmartre se résume à la place du Tertre et à tout son attirail de souvenirs « made in China » ? Un reportage diffusé la semaine dernière sur une chaîne de télévision montrait les nombreux peintres chinois chargés de barbouiller des toiles « authentiques » figurant les coins les plus célèbres de la Butte…

 

Depuis toujours, le Musée de Montmartre forme justement, une sorte de « contrepoids » à toute cette marée touristique de pacotille. Pour qui veut la véritable – et passionnante – histoire de ces lieux, il suffit de pousser la porte de la rue Cortot. Là, les parisiens, les provinciaux, et les touristes, bienvenus, peuvent appréhender la véritable dimension artistique et spirituelle de Montmartre.

 

Une mauvaise gestion est reprochée aux administrateurs du Musée. Ah ?

 

Pourtant, et je cite la réponse à la dépêche envoyée par ces mêmes administrateurs : « La Mairie, en tant que membre de droit, est titulaire de 4 sièges à notre Conseil d’Administration ; or les réserves sur la gestion, exprimées aujourd’hui, n’ont jamais été formulées en Conseil. »

 

Dans le même temps, la Mairie refusait d’accroître sa subvention, modeste, de 40 000 € plus la compensation du loyer qui est dû à la Ville.

 

Un peu légère, cette Mairie de Paris qui, courant 2009 fit trois propositions successives contradictoires :

 

En février, devant la situation financière difficile : « Procédez à une liquidation judiciaire ».
En mars : On va vous aider (report du paiement du loyer) et étudier une solution pour pérenniser le Musée : gestion déléguée, transformation en Musée municipal ou augmentation de la subvention.
Et enfin fin octobre, après sept mois de silence : On vous coupe les vivres, donc nous vous suggérons une dissolution volontaire.

 

Un grand numéro de danse administrative, digne des plus beaux cancans Montmartrois !

 

Pourtant, pourtant, dans le communiqué de presse cité plus haut, la Ville se dit prête « à reprendre à tout moment contact avec l’Association pour étudier un plan de redressement sérieux ».

 

Pourquoi cet énervement, alors ? Mettons-nous autour d’une table et discutons, comme l’écrivent les responsables du Musée : « Si ce plan devait passer par la solution du repreneur privé, avec la clause de dimension culturelle qu’elle évoque, l’Association le Vieux Montmartre serait d’accord pour incarner cette référence culturelle avec ses collections et son Musée classé Musée de France. »

 

La mémoire des lieux, la littérature, la peinture et toute la foule des oubliés de la Bohême exigent que nous fassions le nécessaire, voire l’impossible, pour sauver une fois de plus ce lieu magique et magnifique : le Musée de Montmartre.

 

 

 

maquis.jpg

 

Les petites gens du Maquis de Montmartre



DISPARAITRE LE MUSEE DE MONTMARTRE

NON! NON!


   
 
Date de création : 08-11-2009
Date de clôture : 31-01-2010
Signataires : 1740

Auteur

Comité de soutien du Musée de Montmartre


 

Destinataire

Tous publics


Description

LAISSERONS-NOUS DISPARAITRE LE MUSEE DE MONTMARTRE ?


Le Musée de Montmartre, patrimoine des Montmartrois, risque de mourir par la volonté de sa tutelle, la Mairie de Paris, qui vient de décider, sans préavis, de lui couper toute subvention.

Installé au 12, rue Cortot à Paris 18ème depuis 50 ans, par la Société du Vieux Montmartre, association née en 1886 et reconnue d’utilité publique en 1967, ce Musée associatif, devenu Musée de France en 2003, va attirer, cette année, avec ses 6000 œuvres d’art et objets de collection, plus de 50 000 visiteurs venant de France et de l’étranger.

La Société du Vieux Montmartre et son Musée sont donc condamnés à disparaître faute de subventions si nous laissons faire la Mairie de Paris, privant ainsi pour toujours Montmartre et les montmartrois de leur Association et de son Musée, et donc de leur histoire.

C’est le cœur et la mémoire de Montmartre que l’on va tuer.

Mobilisons-nous pour que nos élus parisiens (Mairie du 18ème et Mairie de Paris) reviennent sur leur décision.

Pour vous opposer à la mort de notre Musée, merci de signer cette pétition.


Le Comité de soutien du Musée de Montmartre : sauvonslemusee@museedemontmartre.fr
savemuseum@museedemontmartre.fr





Pour votre information : la pétition ci-dessus n'est pas l'oeuvre de pétitionduweb.com, nous sommes uniquement un support de diffusion.







Musée de Montmartre : mise en vente "à projets privés"....

 

Par BERNARD VASSOR
MUSEE MONTMARTRE (2).jpg

Hôtel de Rosimond, musée de Montmartre : photo Rodolphe Trouilleux

Tout n'est pas encore perdu, le projet de la Mairie de Paris, voulant passer en force en communiquant à la presse le 12 novembre :

« En ce qui concerne l’Hôtel de Rosimond, siège actuel de l’association- société du Vieux Montmartre et son Musée - et l’hôtel Demarne attenant, la Ville propose également de lancer, dans les mois suivant la fin d’activité, un appel à projets privés pour la reprise des lieux. Ces projets devront présenter une dimension culturelle, en lien avec l’arrondissement. »

Pourquoi chasser une association privée comme le « Vieux Montmartre » et présentant « une dimension culturelle, en lien avec l’arrondissement depuis 1886»

pour vendre à un organisme privé devant accomplir des missions au contour indéfini pour faire une juteuse opération immobilière? Comme je l'ai vu par le passé, les bâtiments une fois libérés, en négligeant tout entretien des locaux – comme  cela s'est  déjà, trouvé  ces lieux, une fois dégradés, squattés, seront alors mis en vente*. Le prix du mètre carré – justifiera alors cette cession à des promoteurs. de la dimension culturelle du Musée de Montmartre ! Que les élus qui se livrent à cette besogne ne prononcent plus jamais les mot de "défense du patrimoine". Je signale qu'il n'existe aucun autre lieu à Montmartre ayant force de symbole de la mémoire. Les archives et les dons de personnes privées (dont je suis), quelques occupants tels que Renoir qui y a peint sa toile "la Jeune Fille sur la balançoire" et qui peignait les jours d'intempérie dans un hangar qu'il avait loué là la célèbre toile du "Bal au Moulin de la Galette".

Sophie Renoir son arrière petite-fille est scandalisée et m'a chargée de l'associer à la pétition pour la défense du Musée. Outre Renoir, Suzanne Valladon et Maurice Utrillo ont occupé un minuscule atelier donnant sur la rue Cortot. Emile Bernard lui aussi y vécut, ainsi que Léon Bloy et bon nombre d'artistes montmartrois. Selon mon ami Rodolphe Trouilleux :"Depuis toujours, le Musée de Montmartre forme justement, une sorte de « contrepoids » à toute marée touristique de pacotille. Pour qui veut la véritable – et passionnante – histoire de ces lieux, il suffit de pousser la porte de la rue Cortot. Là, les parisiens, les provinciaux, et les touristes, bienvenus, peuvent appréhender la véritable dimension artistique et spirituelle de Montmartre Une mauvaise gestion est reprochée aux administrateurs du Musée. Ah ? Pourtant, et je cite la réponse à la dépêche envoyée par ces mêmes administrateurs : « La Mairie, en tant que membre de droit, est titulaire de 4 sièges à notre Conseil d’Administration ; or les réserves sur la gestion, exprimées aujourd’hui, n’ont jamais été formulées en Conseil. » Dans le même temps, la Mairie refusait d’accroître sa subvention, modeste, de 40 000 € plus la compensation du loyer qui est dû à la Ville. Un peu légère, cette Mairie de Paris qui, courant 2009 fit trois propositions successives contradictoires : En février, devant la situation financière difficile : « Procédez à une liquidation judiciaire ». En mars : On va vous aider (report du paiement du loyer) et étudier une solution pour pérenniser le Musée : gestion déléguée, transformation en Musée municipal ou augmentation de la subvention.

Et enfin fin octobre, après sept mois de silence : On vous coupe les vivres, donc nous vous suggérons une dissolution volontaire. Un grand numéro de danse administrative, digne des plus beaux cancans Montmartrois!

Pourtant, pourtant, dans le communiqué de presse cité plus haut, la Ville se dit prête « à reprendre à tout moment contact avec l’Association pour étudier un plan de redressement sérieux ».

Pourquoi cet énervement, alors ? Mettons-nous autour d’une table et discutons, comme l’écrivent les responsables du Musée : « Si ce plan devait passer par la solution du repreneur privé, avec la clause de dimension culturelle qu’elle évoque, l’Association le Vieux Montmartre serait d’accord pour incarner cette référence culturelle avec ses collections et son Musée classé Musée de France. »

La mémoire des lieux, la littérature, la peinture et toute la foule des oubliés de la Bohême exigent que nous fassions le nécessaire, voire l’impossible, pour sauver une fois de plus ce lieu magique et magnifique : le Musée de Montmartre"



Le Musée de Montmartre


Envoyer à un ami | Imprimer cet article
 
Le musée de Montmartre
Situé en plein coeur de Paris, dans un des quartiers les plus célèbres et atypiques de la capitale, le musée de Montmartre a vu le jour sous l'impulsion de la Société d'Histoire et d'Archéologie "Le Vieux Montmartre". Cette association créée à partir d'un groupe de bénévoles qui depuis 1886 s'était lancé dans la défense de la butte Montmartre et dans la protection de la culture et de l'histoire de ce site. Aujourd'hui, le musée de Montmartre a pour vocation de rechercher et conserver tous les témoignages qu'ils soient artistiques, historiques ou ethnologiques ayant un rapport avec Montmartre, tout en contribuant à la protection et à la sauvegarde de tout ce qui crée l'identitée de ce petit village.

A voir au musée de Montmartre
Installé depuis 1960 dans une des plus vieilles demeures de la butte, vous pourrez y accéder en remontant l'allée du jardin surplombant les vignes et la rue Saint-Vincent. Le musée de Montmartre abrite documents, tableaux, affiches, porcelaines, lithographies, dessins, mobilier retraçant l'histoire artistique, politique, religieuse et folklorique de ce lieu. Répartis sur 5 niveaux, les différentes salles présentent l'histoire de Montmartre au fil du temps. Il y a le "Montmartre historique" qui dresse un portrait de la butte avant la présence des cabarets. Le Montmartre du temps de la Commune : il fut, à l'époque, le théâtre d'évènements tragiques. C'est ici que la Commune fut proclamée le 26 mars 1871. Dans la salle d'apparat, c'est plutôt l'aspet festif de Montmartre avec l'évocation des cabarets et des bals qui est décrit. "Le Cabaret du Chat Noir" de Willette illustre entre autre cette période. Ne manquez pas la maquette de l'ancien village. Réalisée par l'architecte Claude Charpentier, cette maquette vous permettera de visualiser les lieux mythiques qui ont fait Montmartre.

Exposition temporaire
La Guerre des Crayons,
jusqu'au 29 mai 2005.
Le musée a choisi de présenter une sélection de 180 dessins réalisés par des élèves de deux écoles du XVIIIe arrondissement entre 1914 et 1918. Ces dessins sélectionnés parmis les 1300 détenus par le musée retracent une des pages les plus terribles de l'histoire de l'Europe au XXème siècle. Ce témoignage bouleversant participe est un nouvel éclairage sur cette période de la guerre. Des objets originaux, jouets, album, statuettes, médailles ainsi que la reconstitution d'une salle de classe éclaireront le contexte de la réalisation de ces dessins.
en savoir plus >>

Infos Pratiques
Horaires :
du mardi au dimanche de 10h à 18h. Fermeture 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.
Tarifs :
tarif normal 5,50 euros et tarif réduit 3,50 euros pour les -26 ans et demandeurs d'emploi. Gratuit pour les -10ans.

Commenter cet article