NOUVELLES DE MONTMARTRE

Publié le par LEPIC ABBESSES

Chers Amis,

A vous Tous, les 1200 signataires de la pétition "Sauvons les Arbres de Montmartre", voici des nouvelles.
Nous vous informons que le nouveau square situé dans la Cité des Artistes, 24 rue Norvins, va être inauguré JEUDI 16 DÉCEMBRE à 15H15, sous le nom de" Square Frédéric Dard".
Ne serait-ce pas le moment de réclamer auprès de la Mairie que tous les arbres coupés dans la Cité soient enfin replantés ?
1- côté rue Norvins : 13 arbres coupés pour faire ce square de 600 m2, uniquement 8 arbres replantés, il en manque donc toujours 5 ; 
2- côté rue de l'Abreuvoir : une vingtaine d'arbres abattus en janvier 2010, aucun arbre replanté à ce jour malgré nos demandes. 
Sans compter, l'hécatombe ces derniers mois dans nos rues, places, jardins (rue de Clichy, rue Caulaincourt, place au croisement de la rue Lamarck, rue Custine, avenue Junot, place Marcel Aymé, square Dorgelès ...).

Montmartroisement vôtre et bien amicalement.
Les membres du Comité de Sauvegarde de la Cité des Artistes du Vieux Montmartre
 
24 rue Norvins
75 018 Paris
Réflexions politiques sur le 18e arrondissement

square-norvins-15092010-036Alerté par le commentaire déposé par Zik l, je décidais de me rendre au square Norvins pour constater son état. 8 mois après son ouverture, ce square présente des signes inquiétants de dégradation. 

À peine ouvert, à moitié fermé !

À première vue, ce jardin a toutes les raisons d’être un havre de paix précieux dans un quartier qui manque d’espaces verts. Situé en plein Montmartre, sa vue plongeante sur l’avenue Junot a tout pour reposer les passants épuisés par les pentes vertigineuses de la butte.
square-norvins-15092010-040
Cependant, alors qu’il n’est ouvert que depuis 8 mois, on note déjà des actes de dégradation. Panneau et bancs taggés, grillage posé à la va-vite, bouteille à l’abandon troublent vite l’esprit du promeneur en quête de tranquillité…

square-norvins-15092010-039

square-norvins-15092010-041square-norvins-15092010-042

Dans l’attente d’explications

On constate aussi que le square est désormais à moitié fermé. Y a-t-il des problèmes de sécurité ? Faut-il laisser certaines plantes grandir à l’abri des passants ? Mystère…

Je viens de demander des explications à 2 élus : un élu de la majorité (Bruno Sarre) et un de l’opposition (Pierre-Yves Bournazel). J’attends leurs réponses et vous tiens au courant.

 

 

 

 

 

 

 

Place aux copains de M. le Maire !


09102010171Le jardin de la rue Norvins, dont nous avons souvent parlé sur ce site, sera finalement baptisé « Frédéric Dard dit San-Antonio ». Je n’ai rien contre cet auteur, mais la façon dont ce nom a été proposé et défendu par Daniel Vaillant en conseil d’arrondissement le 6 décembre 2010 me laisse perplexe… 

Extraits

Voici comment Daniel Vaillant explique le choix de Frédéric Dard comme nom du jardin de la rue Norvins : « Joséphine, sa fille, est une amie. 10 ans après la mort de son père, elle souhaitait qu’un lieu porte son nom à Paris. »

Ce qu’il y a de choquant ici, c’est la légèreté avec laquelle semblent attribués les noms de rues ou autres lieux publics. Il suffit que des amis du monde médiatique* le lui demande pour que M. le Maire obtempère. Cette connivence affichée a de quoi dérouter.

Mort il y a 10 ans, l’oeuvre de Frédéric Dard mérite-t-elle aujourd’hui un jardin dans Paris ? Est-ce que le commissaire San-Antonio va durablement influencer l’histoire de la littérature ? Quelles valeurs incarne l’auteur ? Personnellement, je n’ai jamais lu d’écrits de Frédéric Dard, mais je constate que même Daniel Vaillant n’est pas très à l’aise pour en parler lors du conseil d’arrondissement.

La meilleure solution aurait été de laisser plus de temps s’écouler entre la mort de Frédéric Dard et la dénomination d’un lieu public en son hommage. On aurait ainsi pu constater si ses romans dépassent les effets de mode et s’inscrivent durablement parmi les chefs d’œuvres de la littérature. De plus, le Maire aurait évité de donner cette impression désagréable de népotisme…

Nicolas JAMMES

* Notons que Joséphine Dard est l’épouse de Guy Carlier, chroniqueur sur Europe 1.

 

 

 

 

 

 

 

Quelle issue pour le passage de la sorcière ?


passage-sorciere-grilleAlors que la Mairie du 18e promettait en octobre dernier une reprise sérieuse des négociations avec les copropriétaires pour rouvrir le passage de la sorcière, force est de constater que les grilles restent fermées 5 mois plus tard. 

Des négociations en cours

La Mairie du 18e a transmis aux copropriétaires du passage une proposition écrite pour la réouverture du passage. Cette proposition sera discutée le 25 mars prochain lors d’une assemblée générale. Souhaitons que la Mairie ait entendu les remarques émises lors du conseil de quartier Montmartre d’octobre 09. Lors de ce conseil, les participants étaient d’accord pour dire que l’ouverture au public du passage entrainait la prise en charge par la Mairie de la majeure partie du coût des travaux.

Les premiers échos que nous avons eus sur cette proposition nous font craindre que le passage reste fermé au-delà du 25 mars. En effet, contrairement aux promesses émises en octobre, la Mairie ne souhaiterait pas augmenter sa participation financière (environ 100 000€, soit moins de 50% du coût estimé des travaux). Attendons donc le 25 mars pour connaître officiellement le détail de cette proposition et la décision des copropriétaires de rouvrir ou non le passage.…

L’intérêt d’une ouverture en journée du passage de la sorcière

Des quartiers plus accessibles entre eux

Le passage de la sorcière permet de relier la partie nord-ouest de Montmartre à la partie sud-ouest, entre le quartier Lamarck et le quartier « Lepic-Abbesses ». Prenons l’exemple des habitants de la rue Simon Dereure. Il est évident que ce passage leur permet de rejoindre facilement le sud de la butte Montmartre, par exemple pour rejoindre l’école de la rue Lepic. L’utilité publique de ce passage est indiscutable.

passage-sorciere-vue-satelitte-mars10(Cliquer sur la carte pour l’agrandir)

Un espace vert pour tous

Ce passage possède un charme indéniable et représente un espace vert dans un quartier qui en manque cruellement. Renoncer à ce lieu revient à renoncer à tous les efforts qui ont été entrepris ces dernières années pour « végétaliser » la butte.

passage-sorciere-espace-vert

Un intérêt touristique donc économique

Si de nombreux touristes empruntaient ce passage lorsqu’il était ouvert, c’est bien qu’il était pour eux une curiosité du quartier. Supprimer ce lieu pittoresque de leur visite revient à diminuer le charme de Montmartre. L’attraction du quartier baissera inévitablement.

La force de Montmartre est de représenter un quartier ouvert sur l’extérieur. Plus il y aura de passages fermées et plus l’âme du quartier s’étiolera. Des lieux emblématiques, comme le moulin de la Galette, ne sont plus accessibles aujourd’hui. La Mairie va-t-elle laisser Montmartre se décomposer? Souhaitons qu’un accord soit trouvé le 25 mars ! À suivre…

 

 

 

 

 

Images du 18e

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article