NOUVELLES DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES

Trois élus du 18e se présentent
aux élections régionales 2010

  par Geoffrey Bonnefoy

Trois élus du conseil d’arrondissement du 18e font partie d’une liste pour les élections régionales, au rang desquels Pierre-Yves Bournazel, UMP, est le seul potentiellement élégible. Revue d’effectifs.

Dans le 18ᵉ, ils sont trois. Trois élus au conseil d’arrondisement à faire partie d’une liste pour les prochaines élections régionales. Avec des motivations variables : si pour certains, la candidature relève plus du soutien politique (ils ne devraient donc pas se poser la question du cumul des sièges) d’autres briguent clairement un deuxième mandat électif.

Dans le camp de la majorité municipale, 

Madame Maya AKKARI

Conseillère déléguée, chargée de l'Animation locale, Présidente du Conseil de quartier Porte de Montmartre, Porte de Clignancourt, Moscova

Coordonnées
Mairie du 18e
1 place Jules Joffrin 75018 Paris

 

 

on retrouve Maya Akkari en 25ᵉ position sur la liste parisienne menée par Anne Hidalgo (PS). L’élue chargée de l’animation locale et présidente du Conseil de quartier porte de Montmartre / Clignancourt veut ainsi souligner la continuité de son engagement et porter les problématiques des habitants de l’arrondissement au conseil régional. « Des problématiques très proches de celles des banlieues populaires de l’ensemble de l’ïle-de-France, » précise-t-elle.

À droite, Pierre-Yves Bournazel,

Pierre-Yves BOURNAZEL

M. Pierre-Yves BOURNAZEL,

Date et lieu de naissance : Né le 31/08/1977 à Riom-ès-Montagnes (Cantal)
Arrondissement : 18ème
Groupe politique : Groupe Union pour une Majorité de Progrès à Paris et Apparentés (UMPPA)
Fonction élective à la Ville de Paris :

Elu conseiller de Paris le 16 mars 2008

 

conseiller de Paris et chef de file de l’opposition locale, se retrouve 6ᵉ sur la liste parisienne de Chantal Jouanno (UMP). Deux raisons à cet investissement : « porter les voix des habitants du 18ᵉ au conseil régional et développer des projets. »

Dernier élu du conseil d’arrondissement à s’investir dans les régionales : Ian Brossat

Ma Photo

, lui aussi conseiller de Paris et président du groupe PC. Il se retrouve 43ᵉ sur la liste parisienne menée par Eric Coquerel (Front de Gauche). Une candidature plus symbolique qu’autre chose, « pour marquer mon soutien ».

Probabilités électives
Des trois, tous ne sont pas éligibles à un siège de conseiller régional. Plus un nom est en haut d’une liste, meilleures sont les probabilités d’obtenir un siège. Avant-dernier sur la liste, Ian Brossat a donc peu de chances. « À moins que le Front de Gauche n’obtienne 95% des voix, ce qui paraît guère probable, » déclare-t-il. Idem pour Maya Akkari, en 25ᵉ position sur la liste du Parti socialiste. Marquer leur soutien ou leur engagement politique, voilà ce qui a, avant tout, motivé l’investissement des deux élus dans les élections régionales.

En 6ᵉ position, Pierre-Yves Bournazel est donc le seul des trois potentiellement éligible. Cumuler deux mandats, celui de conseiller d’arrondissement et celui de conseiller régional ? Aucun problème, selon l’élu UMP : « Ce sont des mandats locaux qui concernent la vie quotidienne des gens et se complètent bien. »

Un mandat réduit de 6 à 4 ans
Les conseillers régionaux sont d’ordinaire élus pour 6 ans, mais l’élection de mars 2010 fait exception à la règle avec un mandat de 4 ans. Première étape de la réforme territoriale voulue par Nicolas Sarkozy, en discussion sur les bancs de l’Assemblée nationale depuis le 13 janvier 2010 : faire coïncider les dates des élections régionales et départementales, en 2014.

 

 

 

 

http://www.dixhuitinfo.com/

 

 

 

 

 

 

 


Elections régionales 2010 : comment ça marche ?

Régionales 2010Calendrier des élections, compétences des conseillers régionaux, fonctionnement du scrutin, constitution des listes, répartition entre les sections départementales, durée du mandat… quelques informations pratiques à connaître concernant les élections régionales 2010.

Le calendrier

Les élections régionales 2010 se dérouleront les dimanches 14 et 21 mars 2010. D’après le code électoral, les listes de candidats devraient être déposées d’ici le lundi 15 février 2010 à midi pour le premier tour (le mardi 16 mars 2010 à 18 heures pour le second tour). La campagne officielle devrait commencer le lundi 1er mars 2010 jusqu’au vendredi 12 mars minuit.

Compétences du Conseil régional

Aménagement du territoire (avec notamment en Ile de France, le fameux SDRIF- Schéma directeur de la région Ile de France- qui fait l’objet d’un désaccord avec l’Etat),  transports (avec le STIF), développement économique, social et culturel, formation professionnelle, infrastructure et équipement des lycées, constituent en bref les compétences du Conseil régional. Un billet plus détaillé suivra sur ce sujet.

Durée du mandat

En principe, les conseillers régionaux sont élus pour six ans, mais en raison de la Réforme des collectivités territoriales en cours, qui prévoit la fusion entre Conseil régional et Conseil général d’ici 2014, avec des conseillers territoriaux qui remplaceront les conseillers régionaux et généraux, leur mandat des conseillers régionaux élus en 2010 ne devrait durer que quatre ans.

Scrutin à liste, suffrage universel direct

A l’instar des élections municipales et cantonales, les élections régionales consistent en la présentation de listes de candidats élus au suffrage universel direct. Les électeurs ne peuvent pas panacher leur choix de candidats entre plusieurs listes.

Parité obligatoire et structuration en sections départementales

Les listes doivent comporter autant d’hommes que de femmes. Chaque liste est constituée au niveau régional mais est structurée en plusieurs sections départementales comptant chacune un nombre de candidats réglementé. Le nombre de candidats par département est déterminé par le tableau n°7 annexé au code électoral, intitulé Effectif des conseils régionaux et nombre de candidats par section départementale. Chaque section départementale présente deux candidats de plus que le nombre de siège à pourvoir au cas où un ou plusieurs conseillers ne puissent plus exercer ses fonctions.

209 sièges en Ile de France

Concernant l’Ile de France, le nombre actuel de sièges est de 209 répartis comme suit entre les 8 départements :
44 sur la ville de Paris
29 dans les Hauts de Seine
29 en Seine Saint Denis
28 dans les Yvelines
26 dans le Val de Marne
23 dans l’Essonne
23 en Seine et Marne
23 dans le Val d’Oise

Calcul du nombre de sièges à l’issue du scrutin

Lors du premier tour, si une liste obtient plus de 50 % des voix, elle se voit attribuer 25 % des sièges, les autres étant répartis de manière proportionnelle à leur nombre de voix entre toutes les listes (y compris celle arrivée en tête) ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés. Si aucune liste n’a obtenu la majorité absolue au premier tour, se tient un second tour une semaine plus tard, entre les listes ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés. Comme lors des élections municipales, les listes ayant obtenu au moins 5 % ne peuvent se présenter seules ni fusionner entre elles mais elles peuvent fusionner avec celles qui ont obtenu au moins 10%. Lors du second tour, la liste qui arrive en tête se voit attribuer 25% des sièges à pourvoir tandis que les autres sont répartis à la proportionnelle entre toutes les listes (y compris celle arrivée en tête) ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés au second tour.

Répartition des sièges par section départementale, au sein de chaque liste

C’est seulement une fois que le nombre de sièges aura été affecté par liste qu’il le sera par section départementale. Cette répartition s’effectue de manière proportionnelle au nombre de voix obtenue par la liste dans chaque département de la région. Les conseillers régionaux élus ont donc plutôt tendance à être issus des départements où leur parti a récolté le plus de voix.

 

Elections régionales 2010

Publié le 1er.03.2010

Dates des élections, consultation des listes électorales, carte électorale, vote par procuration, modes de scrutin, déroulement d’une journée dans un bureau de vote, machines à voter, accessibilité des bureaux de vote aux personnes handicapées, abstention, vote blanc, vote nul, rôle des conseillers régionaux, publication des listes de candidatures pour le 1er tour, résultats 2004... Retrouvez en ligne une revue des dernières informations concernant les élections régionales 2010.

Ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales : les élections régionales 2010

Vie-publique.fr : contexte et enjeu du scrutin des 14 et 21 mars 2010

Dates des élections

Les prochaines élections régionales ont lieu les 14 et 21 mars 2010. Le scrutin sera ouvert de 8 heures à 18 heures. Cependant, un arrêté préfectoral peut être pris pour avancer l’heure d’ouverture dans certaines communes ou retarder l’heure de clôture dans l’ensemble d’une même circonscription, le scrutin ne pouvant être clos après 20 heures.

Service-public.fr : les dates des élections

Consultation des listes électorales

Tout électeur, même inscrit dans une autre commune, peut consulter les listes électorales et en prendre copie en s’adressant à la mairie ou à la préfecture.

Service-public.fr : la consultation des listes électorales

Carte électorale

La carte électorale est distribuée à l’électeur au plus tard 3 jours avant la date du scrutin, les cartes qui n’ont pu être distribuées à leur titulaire avant le scrutin étant remises le jour du scrutin au bureau de vote de l’électeur, sur présentation d’une pièce d’identité.

Service-public.fr : la carte électorale

Vote par procuration

Le vote par procuration permet de se faire représenter, le jour d’une élection, par un électeur de son choix (inscrit dans la même commune et n’ayant pas reçu plus d’une procuration sauf si celle-ci a été établie à l’étranger). Le citoyen souhaitant établir une procuration doit se présenter en personne au tribunal d’instance du lieu de résidence ou du lieu de travail, ou au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie du lieu de résidence ou du lieu de travail (à l’ambassade ou au consulat de France s’il réside à l’étranger).

Service-public.fr : le vote par procuration

Modes de scrutin

En 2010, les citoyens élisent les conseillers régionaux pour 4 ans, au scrutin de liste, selon un système mixte combinant les règles des scrutins majoritaire et proportionnel, en 1 ou 2 tours, sans panachage ou vote préférentiel. Si aucune liste n’obtient la majorité absolue des suffrages exprimés au 1er tour, il est procédé à un 2ème tour de scrutin. Les listes ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés au 1er tour peuvent se maintenir, et éventuellement fusionner avec les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages.

Service-public.fr : les élections régionales

Déroulement d’une journée dans un bureau de vote

Le déroulement d’une journée dans un bureau de vote implique différents intervenants (président du bureau de vote, assesseurs, électeurs, scrutateurs) et différentes phases (opération de vote, dépouillement des votes...).

Vie-publique.fr : comment se déroule une journée dans un bureau de vote ?

Machines à voter

Conformément à l’article L. 57-1 du code électoral, les machines à voter peuvent être utilisées dans les communes de plus de 3 500 habitants figurant sur une liste fixée, dans chaque département, par arrêté préfectoral. Elles doivent être d’un modèle agréé par arrêté du ministre de l’intérieur.

Ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales : les machines à voter

Accessibilité des bureaux de vote aux personnes handicapées

Les bureaux et les techniques de vote doivent être accessibles aux personnes handicapées, quel que soit leur handicap : physique, sensoriel, mental ou psychique.

Service-public.fr : accessibilité des bureaux de vote aux personnes handicapées

Abstention, vote blanc et vote nul

L’abstention consiste à ne pas participer à une élection tandis que le vote blanc consiste pour un électeur à déposer dans l’urne un bulletin dépourvu de tout nom de candidat. Enfin, le vote nul correspond à des bulletins déchirés ou annotés qui ne peuvent pas être pris en compte lors des opérations de dépouillement.

Vie-publique.fr : abstention, vote nul et vote blanc, quelles différences ?

Rôle des conseillers régionaux

Les principaux domaines d’intervention de la région sont le développement économique, les lycées, la formation professionnelle et l’enseignement supérieur, l’aménagement du territoire et les transports.

Vie-publique.fr : quels sont les différents acteurs des collectivités territoriales ?

Publication des listes de candidatures pour le 1er tour

Le ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales vient de publier en ligne les listes de candidatures pour le 1er tour des élections régionales 2010.

Ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales : publication des listes de candidatures pour le 1er tour

Résultats des régionales en 2004

Les dernières élections régionales se sont déroulées en 2004. Le ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales propose de retrouver les résultats 2004 en ligne.

Ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales : les résultats des élections régionales en 2004

Commenter cet article