NOUVELLES DE MONTMARTRE

Publié le par LEPIC ABBESSES

Chers tous,
Suite à l'abattage surprise effectué le mardi 19 janvier 2010 au matin, le Comité vient d'envoyer un courrier le 28 janvier 2010 au Maire de Paris (Monsieur Bertrand DELAMOE) et en copies à 13 personnes dont le Maire du 18ème (Monsieur Daniel VAILLANT).
Cette lettre demande une nouvelle fois à la Mairie de Paris de veiller à sauvegarder le dernier bois authentique de Montmartre, avec l'appui des signatures de la pétition de plus de 1000 personnes.
Cette question de l'avenir du bois montmartrois sera par ailleurs posée à l'occasion d'un voeu formulé lors du Conseil d'arrondissement du 18ème qui se tient demain lundi 1er février 2010 (1 place Jules Joffrin, à partir de 18h30) qui sera diffusé simultanément sur l'internet de la mairie du 18ème.
Vos efforts, votre ténacité, vos signatures de la pétition ont conduit à ce que les services de la Ville replantent 8 arbres sur 13 grands arbres abattus en 2008-2009 (dont 2 tilleuls plantés le 25 novembre 2009 pour reconstituer l'allée des tilleuls pour les générations futures) ; malheureusement la nouvelle attaque sur la partie surplombant la rue de l'Abreuvoir le 19 janvier 2010 au matin a sacrifié de nombreux arbres.
Nous continuons de demander le remplacement de tout arbre abattu et surtout que le bois reste à l'abri de ces pratiques d'un autre temps (l'année 2010 étant l'année de la biodiversité dans le monde).
Montmartroisement vôtre,
Les membres du Comité de Sauvegarde de la Cité des Artistes du Vieux Montmartre.
cscavm@gmail.com





Polémique / XVIII e

Le futur square met en colère la Cité des artistes

Pour les militants de l'autoproclamé Comité de sauvegarde de la Cité des artistes du vieux Montmartre, c'est un projet qui va mettre en péril l'ensemble du site ! Pour la mairie du XVIII e , il s'agit simplement de rouvrir aux visiteurs une (petite) partie de l'immense espace vert sauvage entourant cette cité d'ateliers-logements du haut de la butte. « Nous avons l'intention d'aménager un square public le long de la rue Norvins. Il fera 600 m 2 . Ni plus ni moins », insiste Pascal Julien, adjoint au maire du XVIII e chargé des espaces verts, un peu agacé par les critiques qui ont accompagné le montage du projet. Il a été lancé durant l'été 2008 et s'est immédiatement attiré les foudres d'une partie des 40 résidants de la Cité des artistes. Cet ensemble de bâtiments « historiques » (Renoir, Toulouse-Lautrec ou Gérard de Nerval ont vécu dans le plus ancien d'entre eux) nichés au coeur d'un terrain boisé de plus de 6 000 m 2 appartient à la Ville de depuis 1957. « La ville prévoit d'y créer une cité des pratiques artistiques sur 2000 m2 » Il est géré par la Cité internationale des arts (une fondation privée), qui y loge des artistes à des loyers très avantageux. Anciennement ouverte aux visiteurs, cette extraordinaire propriété, à deux pas de la place du Tertre, est fermée au public depuis 1999. « L'ancienne municipalité avait décidé de privatiser ce parc. Nous souhaitons juste corriger les choses en rendant une partie du terrain aux Parisiens », rappelle-t-on à la mairie du XVIII e . Alain Letoct, locataire de la Cité des artistes et animateur du comité de sauvegarde du site, a une vision plus pessimiste du dossier. L'opposant au futur square qui revendique plus de 300 signatures sur sa pétition craint que cet aménagement ne soit que la première phase d'un projet d'envergure dans le parc. « La ville prévoit d'y créer une cité des pratiques artistiques dans un bâtiment de 2 000 m 2 », s'alarme Alain Letoct. « C'est une rumeur lancée par quelques locataires qui veulent conserver leurs privilèges », tranche Alice Henri, une autre résidante qui vit avec son mari sculpteur depuis plus de trente ans dans la cité Norvins. « L'espace de 600 m 2 que la mairie compte transformer en square est actuellement en friche. C'est une bonne chose de le réaménager pour en faire profiter tout le monde », se félicite-t-elle. La mairie devrait prochainement déposer les déclarations de travaux qui seront examinées à la loupe par les architectes des Bâtiments de (l'ensemble du site étant protégé). L'adjoint chargé du dossier à la mairie d'arrondissement espère pouvoir ouvrir le nouveau square d'ici à l'été prochain.

Commenter cet article