EN DIRECT DE LA POLICE DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES

 

Un homme grièvement blessé dans un commissariat

L'homme de 35 ans se trouve dans le coma. Selon les premiers éléments de l'enquête, une altercation a eu lieu entre l'homme et les policiers

Dans un commissariat (AFP) 
Tapez 1  / La Goutte d'Or 

Tapez 2 / Clignancourt  

Un homme a été grièvement blessé dans des locaux de la police parisienne dans le XVIIIème arrondissement, a-t-on appris mardi soir 13 avril, de sources proches de l'enquête. Il était dans le coma mercredi matin. Philippe C, 35 ans, né à Dakar (Sénégal), aurait été victime d'un malaise après une chute dans le commissariat central de cet arrondissement.

Il a été transporté mardi soir et admis, dans un état jugé très sérieux, à l'hôpital Henri Mondor de Créteil (Val-de-Marne) où il se trouvait dans le coma mercredi matin, a-t-on précisé de sources policières.

Selon les tous premiers éléments de l'enquête, qui a été ouverte dans la soirée par l'Inspection générale des services (IGS - "police des polices"), l'homme s'est présenté mardi soir peu après 21h dans les locaux de la police "dans un état laissant penser qu'il avait bu".

 

Malaise et hospitalisation

Il a demandé à déposer une plainte, pour un motif ignoré. Il était dans un "état de surexcitation", et le ton est apparemment rapidement monté avec un policier du commissariat qu'il aurait frappé. Il y a eu ensuite une "bousculade" avec d'autres policiers.

Il y a eu ensuite une bousculade avec d'autres policiers venus en renfort et l'homme, toujours selon les premiers éléments de l'enquête, est tombé dans un escalier du commissariat central avec trois policiers qui tentaient de le maîtriser et se serait cogné la tête sur une marche.

Il a alors été transporté au service d'investigation (Sarij) de l'arrondissement, un peu plus loin, où il aurait fait un malaise sur un banc, toujours selon les premiers éléments de l'enquête de la "police des polices" rapportés par ces sources.

 

 

 

C'est trop dangereux d'aller dans les commissariats de police ... un manque de crédit sans doute, les sols sont glissants....

Ca me rappelle un pays d'Amérique du sud, j'étais allé déclarer le vol de mes papiers, je suis rentré, j'ai vu, j'ai bredouillé et suis ressorti en m'excusant (je ne sais pas de quoi), espérant que le type bedonnant, suant, aux cheveux gras qui jouait avec son colt ne m'avait pas vu.....
Certains endroits sont vraiment de vrais coupe-gorges ....

Commenter cet article