NOUVELLES DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES

Chroniques de Château Rouge :
à Barbès, la prière est dans la rue

28 septembre 2009

Tous les vendredi, plusieurs centaines de musulmans prient à même la rue, et par tous les temps, entre les métros Barbès-Rochechouart et Château-Rouge, dans le 18e arrondissement de Paris.

La mosquée de la rue Polonceau, toute proche, affiche en effet complet depuis des années. L’ouverture, en 2012, de l’Institut des cultures d’islam et de ses deux mosquées, permettra aux fidèles de pratiquer leur culte à l’abris, dans des lieux adaptés.

Riverain du quartier, le réalisateur Etienne de Clerck témoigne, dans son nouveau film publié dans ses Chroniques de Château Rouge, d’une situation singulière, source potentielle de conflits avec le voisinage.

 

 

 

 

 

 

Barbès face à la Mecque

Nul doute que la Goutte d’Or soit un quartier à forte population musulmane. A plus forte raison, pendant la période du Ramadan, je me devais de réaliser un sujet pour les Chroniques de Château Rouge.
Présentation de la prière du vendredi, à deux pas du métro : ou quand on réalise que l’Islam est la deuxième religion en France.

L’affluence de la prière n’est pas sans poser des problèmes. Les plaintes du voisinage sont nombreuses. Les mosquées de la Goutte d’Or devraient dans les années à venir être détruites et remplacées par l’Institut des Cultures d’Islam. Un centre financé en partie par la Mairie de Paris réunissant en son sein un espace culturel (bibliothèque, café, centre de conférence, etc.) et un espace dédié au culte laissé en gestion à une association musulmane. Ce futur lieu pose également des questions quant au respect de la loi 1905 sur la séparation des Eglises et de l’Etat. Cette loi interdisant à L’Etat toute implication dans le financement d’un lieu de culte.

Reste que traverser ces rues à l’heure de la prière vous plonge en plein pays musulman. Si le voyage vous tente, rendez vous rue des poissonniers à 14 heure le vendredi.

Commenter cet article