NOUVELLES DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES

le défilé de Ganesh
dans les rues du 18e

  par Michel Brillié

La communauté hindouiste de la région parisienne a rendu hommage, dimanche 30 août 2009, au dieu à tête d’éléphant Ganesh. Dixhuitinfo présente une vidéo consacrée à la première partie d’un défilé coloré qui a longuement sillonné les rues du 18e arrondissement de Paris.

La Poste veut ouvrir
des guichets dans le métro

par Philippe Bordier

Élus communistes du 18e arrondissement de Paris et syndicalistes de la Poste et de la Ratp, ont dénoncé, mardi 1er septembre, devant la station de métro Simplon, le projet des deux entreprises de distribuer des courriers recommandés dans le métro.

JPG - 49.2 ko
Ian Brossat, élu PC du 18e, s’oppose aux bureaux de poste dans le métro.

Un bureau de poste dans une station de métro ? Il fallait y penser... « C’est une blague, n’est-ce pas ? » interroge Martine qui vient de dévaler la volée de marches conduisant au quai de la station Simplon, dans le 18e arrondissement de Paris. « Pas du tout, explique en surface Ian Brossat, président du groupe communiste au Conseil de Paris et élu du 18e. La Poste et la Ratp ont sérieusement envisagé de tester un dispositif visant à transférer la délivrance des lettres recommandées dans les stations de métro. »

La station Simplon, ou syndicalistes et élus communistes informaient les usagers, mardi 1er septembre en début de matinée, devait être pilote de l’opération. Devait, car il semble que le projet, supposé être testé dès le 1er octobre 2009, ait du plomb dans l’aile, les directions de la Poste et de la Ratp ayant choisi de reconsidérer cette idée.

Selon Ian Brossat, ce dispositif pose des problèmes de sécurité, d’information pour les usagers et d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Et l’élu de résumer l’affaire d’une formule : « Si les directions de la Poste et de la Ratp veulent améliorer le service rendu aux usagers, il serait bon qu’elles commencent par remplir correctement les missions qui leur sont propres. »

Rue Hermel : amorce de dialogue
entre familles et municipalité

  par Philippe Bordier

Solutions d’hébergement pour tous, études des dossiers au cas par cas : appuyées par l’association Droit au logement, les familles qui campent devant leur hôtel incendié, rue Hermel, dans le 18e arrondissement de Paris, ont été reçues, jeudi 3 septembre 2009, par les services de la mairie du 18e.

JPG - 44.7 ko
Femmes et enfants campent dans la rue, souvent sous la pluie, depuis quatre jours.

Accompagnée par Jean-Baptiste Aurault, président du DAL (Droit au logement), une délégation des familles qui campent sur le trottoir devant l’hôtel du 47 rue Hermel, dans le 18e arrondissement de Paris, a été reçue, jeudi 3 septembre 2009, par Gérald Briant, élu communiste du 18e, délégué au logement, et par les services de la mairie.

Selon le communiqué de presse signé Daniel Vaillant, maire du 18e arrondissement, il a été rappelé que les services de la ville étaient en mesure de proposer une solution d’hébergement à l’ensemble des familles qui campent actuellement dans la rue.

Par ailleurs, explique le communiqué, concernant les solutions de relogement, les travailleurs sociaux examinent actuellement au cas par cas les dossiers de demande de logement social de l’ensemble des occupants de l’hôtel rue Hermel. La plupart de ces demandes étant éligibles Dalo (Droit au logement opposable), la Préfecture a donc été également saisie de ces dossiers.

Dans la soirée, les familles et le DAL, qui demandent des solutions de logement durables immédiates, ont coupé la circulation rue Hermel pendant quelques minutes. Une dizaine de tentes sont désormais installées sur le trottoir. À l’intérieur dorment autant d’enfants, scolarisés dans le quartier pour la plupart. Souvent sous la pluie.

 

 

 

 

 

Ian Brossat, Didier Guillot et P-Y Bournazel, élus du 18e, débattent à la Fête de l’Huma

Trois élus du 18e arrondissement de Paris pour un débat qui aura pour thème "La gauche a-t-elle changé Paris ?" : Ian Brossat, président du Groupe communiste au Conseil de Paris, Didier Guillot, adjoint PS au maire de Paris chargé de la vie étudiante et Pierre-Yves Bournazel, conseiller de Paris, chargé du Grand Paris à la direction nationale de L’UMP et patron de l’opposition municipale dans le 18e, débattront tous les trois à la Fête de l’Humanité, samedi 12 septembre à 14h.

"A six mois des élections régionales et en pleine controverse sur le Grand Paris, explique Ian Brossat, il fallait un débat public et sans tabou."

Samedi 12 septembre, Fête de l’Humanité, stand de la fédération de Paris du PCF, avenue Marcel Cachin.






http://www.dixhuitinfo.com/

Commenter cet article