NOUVELLES DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES



LES INCONTOURNABLES

La farce et la comédie plantent leurs tréteaux

 

Voici revenu le temps des harangues et des masques, des farces et attrapes grotesques. Comme chaque année depuis dix ans tout juste, les Tréteaux Nomades vont ranimer la fin de l’été parisien. A partir de ce soir et jusqu’au 6 septembre, 15 000 spectateurs sont attendus sous les étoiles pour des soirées burlesques et poétiques. Le festival itinérant des Arènes de Montmartre (XVIII e ) se prépare à accueillir une trentaine de compagnies qui revisitent avec originalité la tradition du théâtre de foire et de la commedia dell’arte.


Invitée vedette cette année, la troupe phare du genre en Belgique, les Baladins du Miroir,

Biographie de Les Baladins du miroir

Fondée par Nele Paxinou, la compagnie des Baladins du miroir est une troupe de théâtre forain implantée dans la campagne belge à Thorembais-les-Béguines. Animée par l'ivresse de la route et la passion de la scène, elle est composée de 25 comédiens et techniciens, dont 15 permanents, qui proposent des spectacles mêlant toutes les composantes de la scène : acrobatie, commedia dell' arte, danse, théâtre, musique... Emmenée par les pionniers Gaspar Leclère, Geneviève Knoops et Alain Boivin entre autres, la compagnie a inventé un style propre, qui ne renie pas ses origines médiévales. Car les Baladins du miroir ne sont autres que des saltimbanques modernes donnant à voir et à entendre de grands textes dans des mises en scène audacieuses mais accessibles. Au répertoire de la troupe, on peut citer des adaptations du 'Don Quichotte' de Cervantès, des 'Fables' de La Fontaine, du 'Cocu imaginaire' de Molière, du 'Songe d'une nuit d'été' de Shakespeare, ou encore du 'Système Ribadier' de Feydeau... Itinérante par nature, la compagnie effectue de nombreuses tournées, en Belgique et en Europe, mais aussi au Canada. En 2008, elle est accueillie à la Cartoucherie de Vincennes pour jouer sa dernière création, 'Tristan et Yseut'.





amène dans ses malles une farce déjantée sur les coulisses de la troupe de Molière. A ne pas rater non plus, « le Pacte des fous » de la compagnie du Mystère Bouffe, les organisateurs du festival. C’est l’un des succès d’Avignon cet été, librement inspiré de l’univers de Shakespeare.
Avec leur programmation en plein air, les Tréteaux Nomades permettent de découvrir des lieux souvent méconnus du public, comme la cour de l’hôtel de Beauvais (IV e ) ou celle du conservatoire Hector-Berlioz (X e ). Pour la première fois, le festival investit cette année la très branchée Bellevilloise (XX e ), pour cinq soirées d’improvisation. Toujours au rendez-vous, le stage de commedia dell’arte qui attire des comédiens du monde entier cette année, certains ont fait le voyage depuis le Cameroun , et les ateliers pour les enfants sur la place Sainte-Marthe, dont le succès ne se dément pas, qui accueilleront une pépinière de petits Arlequins pour assurer la survie du théâtre populaire.

Festival itinérant des Arènes de Montmartre

Pour la 10e année consécutive, la compagnie du Mystère Bouffe transporte le théâtre de tréteaux, la commedia dell’Arte et le théâtre forain, dans les rues de Paris. Du 17 août au 6 septembre.


Tréteaux nomades


Le rendez-vous théâtral de la fin de l’été parisien revient : pour la 10e année consécutive, le festival itinérant des Arènes de Montmartre investit des lieux historiques et remarquables de la capitale du 17 août au 6 septembre.

 

Proposé par la compagnie du Mystère Bouffe, ce festival réunit théâtre de tréteaux, commedia dell’arte, théâtre burlesque, musical, poétique et spectacle forain. Une trentaine de compagnies sont invitées à ce produire devant un public le plus hétéroclite dans des lieux parfois insolites : butte Montmartre, place Sainte-Marthe, cour du conservatoire Hector Berlioz, le chapiteau d’Adrienne et, la Bellevilloise, qui accueille pour la première fois cinq soirées d’improvisation.

 

Tous les spectacles proposés offrent une vision contemporaine de textes anciens et toujours actuels, qui traitent de phénomènes de société par leurs engagements artistiques et civiques. Parmi ceux-là : « Lancelot et le dragon », « La Troupe du Roy répète: le cocu imaginaire de Molière », « la Nuit des Rois » et une création de la Cie du Mystère Bouffe « Le Pacte des fous ».



Tréteaux nomades © DR

Comme chaque année, un atelier de commedia dell’arte est organisé pour les enfants (du 24 au 28 aout) et une scène ouverte est proposée place Sainte-Marthe (10e arrondissement, du 22 au 30 août de 17 h 30 à 21 h 30).

 

La Compagnie du Mystère Bouffe est soutenue depuis 2003 par la Région dans le cadre d’une convention de permanence artistique.

 

 

 

 

Guerre des nerfs aux puces

 

XVIII e . Le trait d’union verdoyant entre le marché Jules-Vallès et le secteur Paul-Bert-Serpette, ouvert au printemps dans le quartier des puces (à la limite du XVIII e ), est redevenu enjeu de querelle ce week-end. La grille d’accès du jardin éphémère a été fermée côté Paul-Bert, hier.

Ce chemin vert permet pourtant aux visiteurs de passer sans détour d’un marché à l’autre. Le hic, c’est que l’un des accès est géré par la mairie de Saint-Ouen, tandis que l’autre dépend des marchés Paul-Bert et Serpette. Si l’un est ouvert à heures fixes chaque week-end, l’autre est parfois fermé. C’était le cas hier, ce qui n’a pas manqué d’inquiéter les commerçants.




FLEURON DES PUCES DE PARIS SAINT OUEN
Brocante et antiquités


Dans un monde gagné par l’uniformisation, les Puces de Paris Saint-Ouen affirment, plus que jamais, leur identité d’espace hors normes, dédié à l’objet unique, à l’hétéroclite, et à l’émotion.

Au cœur des Puces, les allées en plein air du Marché Paul Bert, marché des nouvelles tendances.
Les modes successives pour le design industriel, les cabinets de curiosité, le mobilier des années 60 puis 70, sont nées ici. Paradis pour les chineurs et les amateurs de non conventionnel, le Marché Paul Bert accueille, tous les week-end, dans ses allées, stylistes, décorateurs, et promeneurs passionnés, séduits par l’ambiance, la pluralité des styles et l’authenticité des lieux.

Dans une atmosphère plus feutrée, le Marché Serpette présente une sélection d’objets, de tableaux et de mobiliers haut de gamme, depuis la haute époque jusqu’aux années 70. Marché d’antiquaires spécialisés, internationalement reconnu, le Marché Serpette attire, chaque week-end, les amateurs d’objets d’exception, des personnalités et des décorateurs du monde entier.

 

 

 

Commenter cet article