NOUVELLES DU 18EME

Publié le par LEPIC ABBESSES

ASSOMAG.COM - Magazine d'actualité des associations du 18ème -
   


Association Arcane 18 - Siège social rue Feutrier - 75018 Contact tel : 01.53.41.01.46

Ballades urbaines en 18e : Exposition photographique au Saraaba par Mizi

Saraaba vous invite Mardi 14 Juillet à 18h30
Au vernissage de l’exposition de photographies Ballades urbaines en 18e de Mizi
Entrée libre et animation musicale avec l’artiste malienne Diaou Kouyaté.

  • Exposition du 14 Juillet au 31 Août 2009


INTERVIEW DE MIZI


Cliquer sur le lien ci dessous pour écouter le reportage tout en continuant à naviguer sur le web
Ecouter l'interview


Extrait : « J'habite le quartier Château Rouge... C'est un quartier profondément parisien, populaire et en même temps il y a une multitude de communautés qui vivent plus ou moins en ouverture sur le reste du monde et du coup; moi qui est pas mal voyagé ça me permet de continuer à voyager tout en étant à la maison... J'aime cette diversité, cette complexité... cette possibilité de me retrouver ailleurs en descendant en bas de ma rue... »

Lieu mentionné dans l'interview :
Les Xérographes
19, rue Cavé 75018

A propos de Mizi
Historienne de formation et diplômée de langues O, Mizi (les racines de l’arbre en kirundi, langue parlée au Burundi) a travaillé quinze ans dans l’humanitaire et dans plusieurs zones de conflits avant de se consacrer à la photo. Domiciliée dans le quartier de Château Rouge, elle s’est prise de passion pour le 18e qu’elle mitraille avec tendresse et curiosité, offrant une vision insolite, ouverte et parfois humoristique de ce quartier riche de son cosmopolitisme.

Un matin rue Doudeauville (Mizi)
Un matin rue Doudeauville (Mizi)
Sa démarche
"J'avais un appareil photo un peu fêlé (l'écran), mais qui marchait encore, avec un peu de temps devant moi et une furieuse envie d'arpenter mon quartier. Par amour des formes et des dires, par pudeur face aux personnes et ennui pour le droit à l'image, mon œil s'est vite fixé sur une foisonnante communication de rue, sauvage de préférence, et sur la beauté du design urbain.
Petit à petit, l'acte photographique a pris de plus en plus d'importance, jusqu'à changer ma vision du monde, jusqu’ à en devenir le centre. Aujourd'hui mon récit parle surtout du 18ème arrondissement de Paris. J'y inclus parfois des clichés pris dans la région parisienne. J’y glisse quelques vieilles images saisies lors de mes séjours à l'étranger. J'introduis de temps à autre une photo prise avec mon appareil par des amis. Devant l'abondance de travail et d'images, j'ai choisi d'ouvrir une "Galerie du Jour" sur des thématiques récurrentes, conscientes ou pas. J'essaye de me tenir au renouvellement quotidien. "

Visiter son blog :
www.assomag.com/dicietdailleurs/

  • Mizi est également rédactrice bénévole pour www.assomag.com, elle a déjà écrit plusieurs articles sur des associations implantées sur le quartier Goutte d'Or - Chateau Rouge.
Nous vous invitons notamment à lire son article sur le Saraaba : Au Saraaba, pays de Cocagne

Informations utiles

Sous le métro aérien, entre Barbès et la Chapelle (Mizi)
Sous le métro aérien, entre Barbès et la Chapelle (Mizi)
SARAABA – Espace culturel / Restaurant
ACAGO – AFRISSON
www.saraaba.fr / www.afrisson.com
Tél.: 01 42 62 65 83
19, rue de la Goutte d’Or - 75018 Paris
Barbès ou La Chapelle
parking en face (entrée jusqu’à 21h45 – sortie à toute heure)
  • Tarifs : 10€ / 7€
Présentation Saraaba : Saraaba est un espace culturel qui propose des concerts, des expositions, des contes, des ateliers de danse et de chant, des conférences débats...et plusieurs autres activités. Saraaba accueille ACAGO (Association Culturelle et Artistique de la Goutte d'Or).
  • Ouverture du bar : 18h45
  • Ouverture du restaurant : 19h15 (cuisines d’Afrique et de l’Océan Indien)

Au Saraaba, pays de Cocagne

En route pour la Goutte d'Or



Au Saraaba, pays de Cocagne
Le mot sonne comme une incantation, le lieu est en effet magique : poussez donc la porte du « Saraaba », espace culturel situé au 19 rue de la Goutte d’Or ; laissez vous entrainer dans l’univers enivrant de deux passionnés des cultures africaines, continentales et diasporiques. Vous pourrez alors voir, écouter, danser, vibrer, penser, discuter, échanger, sentir, manger et boire au cours des nombreux événements culturels organisés par Nago Seck et Sylvie Clerfeuille : concerts les vendredis et samedis soir, slam le dernier mercredi du mois, expositions en permanence, contes, cinéma et conférences le plus souvent possible. Certains oseront s’essayer au chant avec Awa Timbo, d’autres à la danse afro-cubaine avec Caruba de Cuba. Côté cuisine ? On pourra rester sur le terrain déjà conquis du maffé, poulet yassa et thiébou dieune ou alors tenter l’aventure pour du romazava (Madagascar), du kaldoo (Guinée Bissau) ou du saka saka (Congo).Mais vous pourrez toujours vous rafraichir avec du bissap, du gingembre, vous enivrer avec du ti’ punch maison, de toute façon la chaleur du lieu vous saisira.

Au Saraaba, pays de Cocagne
Car « Saraaba », est bien l’Eldorado et le pays de Cocagne qu’il désigne dans la langue wolof. Sylvie et Nago l’ont non seulement rêver, ils l’ont créé ! Et pas seulement depuis ce jour d’octobre 2008, où ils ont inauguré l’espace, mais déjà depuis plus de 30 ans qu’ils font partager leur passion pour les musiques noires, à travers livres, reportages et expositions, maintenant un site www.afrisson.com, véritable encyclopédie des musiques africaines. Oui, « de la musique avant toute chose », mais l’espace saraabique ne se limite pas à la sonorisation de sons rythmés, il s’est fait déjà l’écho de la victoire d’Obama, celui de la commémoration du premier Congrès panafricain organisé par J. W. Dubois en 1919 à Paris. A venir aussi un repas conférence sur les alternatives pour l’Afrique le samedi 2 mai, la projection d’un film sur le co-fondateur de l’ANC, John Dube, le samedi 16 mai, et maintes choses encore à voir et découvrir.

Bien sûr, Sylvie et Nago croient à la force de la diversité, du métissage, mais surtout à celle de la curiosité pour l’Autre, de la production et de la création dans le respect des autres. Ils n’ont pas choisi la Goutte d’Or par hasard. Ils l’ont d’abord sillonnée et arpentée car y ont habité de nombreuses années. Aujourd’hui en ouvrant cet espace culturel au cœur du XVIIIème populaire, et à travers leur association ACAGO (Association Culturelle et Artistique de la Goutte d’Or), Nago et Sylvie voudraient contribuer à bousculer certaines frontières psychologiques, intellectuelles, sociales, générationnelles (j’en passe) qui cloisonnent des quartiers comme celui de la Goutte d’Or. En amenant les medias à y porter un regard différent, notamment en se faisant l’écho de la richesse et du bouillonnement de ce quartier de migrations et de mixité ; en incitant un public hétéroclite à pénétrer la Goutte d’Or pour non seulement y découvrir des talents, mais aussi pour y amener leurs visions et leurs savoirs ; en donnant la possibilité aux jeunes du quartier de se confronter et de se former aux exigences de divers métiers artistiques, Sylvie et Nago veulent participer au rayonnement culturel de l’un des quartiers populaires les plus attachants de Paris.

Saraaba, 19 rue de la Goutte d’Or, Métro Barbès
  • Ouvert du mardi au samedi 18h30 – 2h00
Tel: 01 42 62 65 83 - 06 50 41 88 59 / 06 70 67 35 86
www.saraaba.fr

ion Africaine et 5860 artistes. Un évènement grandiose pour réaffirmer un panafricanisme mis à mal par des évènements douloureux comme le Darfour ou les problèmes raciaux en Mauritanie. [suite...]
Disques
Secret Agent
Artistes
Tlahoun Gessessé
Livres
Sathima Bea Benjamin
Evènements
Djéour Cissokho
Artistes
Disques
Livres
Articles
Industrie
Styles
Chrono
Instruments
Pays
Agenda

Concert à la librairie BD SPIRIT le 12 juillet à 17h



Concert à la librairie BD SPIRIT le 12 juillet à 17h
"Remember the days of September...

Qui n’a pas une émotion nostalgique en écoutant une chanson oubliée, souvenir d’un été, d’un amour de vacances…

C’est à une communion collective de la sorte que nous vous invitons aux côtés de Fanny Michaëlis, Ludovic Debeurme, David Scrima, Charles Berberian et Vincent Ozanon à la Librairie ce Dimanche 12 juillet à partir de 17h.

Prévoyez les mouchoirs pour un moment de pathos intense.

Si ces artistes sont d’excellents musiciens amateurs ils n’en demeurent pas moins des pros du dessin et de notre chère bande dessinée, c’est pourquoi, entre deux morceaux, ils se feront un plaisir de dédicacer les livres que nous avons sortis pour l’occasion et ceux là seulement, inutile de charger votre cartable, la rentrée attendra quelques semaines."

Header image
www.bdspirit.fr
Librairie Galerie BD SPIRIT
69 rue Labat 75018 PARIS
Tel : 0142542376

Commenter cet article