SPORT DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES

A la Goutte d’Or, c’est Foot pour tous le 8 juillet !



Mercredi 8 juillet, tous les enfants du 18e âgés de 6 à 16 ans sont invités à participer à la 3e édition du tournoi "Foot pour tous" et du "Rallye Santé".

Comme chaque année, un tournoi de foot est organisé et pendant que les jeunes ne jouent pas, ils sont invités à se rendre sur les stands de prévention tenus par l’ANPAA 75 (Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie de Paris), le CRESIF, le Kiosque Info Sida, la Ligue contre le cancer et le Pôle Santé Goutte d’Or.

D’ateliers en ateliers, grâce à des animations interactives, des thèmes variés sont abordés tels que les conduites à risques, les accidents domestiques, les relations ado-parents, l’alimentation, la sexualité. Le Rallye Santé vise à informer, sensibiliser et responsabiliser les jeunes sur ces différentes problématiques, et leur permet de repérer les lieux d’accueil et les structures ressources, tout cela dans un esprit ludique et participatif.

Tout le monde repartira avec des surprises et aura l’occasion de rencontrer un élu du 18e et Vikash Dhorasoo, ancien joueur du PSG et de l’équipe de France de football. Le Rallye se déroulera en deux temps, avec une remise de médailles à la fin de chaque fin de tournoi.

Mercredi 8 juillet, au gymnase de la Goutte d’Or, Sport et Santé sont à l’honneur.
- Si tu as entre 6 et 12 ans, rendez-vous à 9h !
- Si tu as entre 12 et 16 ans, rendez-vous à 11h20 !


Gymnase de la Goutte d’Or
2, rue de la Goutte d’Or
- Renseignements et inscriptions : Association Les Enfants de la Goutte d’Or - Wardine Ibouroi - tél. : 01 42 52 69 48

 

 

 

 

Vikash Dhorasoo




Vikash Dhorasoo Surnom : Vishnu
Nationalité : française
Naissance : 10 October 1973 à Harfleur
Age : 35 ans
Sélection nationale : France Equipe de France
Club actuel : AS Livourne Calcio (depuis 2007)
Poste : Milieu de terrain
Taille : 1.68
Poids : 63 kg
Pied : Droitier


 

A une époque où les footballeurs n'ont plus le droit d'étaler leurs états d'âmes en public et où la masse musculaire a pris le pas sur la technique et le sens du jeu, la réussite d'un joueur du type de Vikash Dhorasoo demeure une surprise perpétuelle.

 

Avec sa carcasse de moineau et son caractère bien trempé, le Mauricien ne remplissait apparemment pas les critères requis pour affronter la dure loi du foot, sur comme en dehors du terrain.

 

Repéré par Lyon en 1998, quand le projet pharaonique de Jean-Michel Aulas commençait à prendre forme, l'ancien havrais devient une des sensations du championnat et intègre une première fois l'équipe de France (pour 2 sélections).

 

Sa justesse technique et son amour du jeu propre lui valent de nombreuses louanges, mais il finit par se brouiller avec son entraîneur d'alors, Jacques Santini, ainsi qu'avec certains cadres de l'équipe.


Après un an de purgatoire à Bordeaux, Dhorasoo réintègre l'OL pour deux saisons supplémentaires avant de s'envoler direction Milan. S'il ne parvient pas à inquiéter Pirlo, Dhorasoo tape dans l'œil de Domenech qui en fait un des piliers de sa reconstruction.

 

Malgré les retours conjugués de Zidane et Makelele, ainsi que des performances en dent de scie avec son nouveau club, le PSG, il s'assure une place parmi les 23 appelés en Allemagne tant ses prestations en bleu ne souffrent d'aucune critique.

 

Durant le Mondial, Vikash se voit pourtant confiner au banc de touche par Domenech. Il annonce au terme de la compétition sa retraite international et se retrouve au centre d'une polémique avec l'équipe de France au sujet des images qu'il a tourné pendant la Coupe du monde en vue de la réalisation d'un film personnel, The Subsitute.

 

Sa situation au le PSG dégénère encore plus après sa prestation face à l'Olympique de Marseille. Ecarté du groupe pendant quatre matchs par Guy Lacombe, Dhorasoo traîte son coach de "menteur" dans la presse et se fait reprendre de volée par le président Cayzac. D'abord mis à pied, Vikash est définitivement licencié par le PSG le 11 octobre 2006.

 

On ne peut pas parler de saison 2006-07 puisque Vikash s'entraîne seul en dehors des terrains. D'abord contacté par Sochaux lors du mercato, le Président Jean-Claude Plessis avoue que Vishnu ne "correspond pas à l'image du club". Vikash va alors de nouveau faire ses valises et s'engager chez le petit club de Livourne.

 

 

Anecdotes de Vikash Dhorasoo

Fidèle à son image de joueur à contre-courant, Dhorasoo est devenu, le 15 novembre 2005, parrain du Paris Football Gay. Père de deux petites filles, le joueur du PSG a tenu à s’associer à ce club fondé en 2003, qui accueille aussi bien les homos que les hétéros, pour marquer son soutien à toutes les formes de racisme. "Pour être footballeur, il faut être un vrai mec", expliquait alors l’international français. "Et pour certains, quand on est homosexuel, on n'est pas un vrai mec, viril et fort. Je trouve que le Paris Foot Gay prouve qu'on peut être homosexuel et viril."

Equipes dans lesquelles Vikash Dhorasoo a joué

2007 - ? : AS Livourne Calcio
2005 - 2006 : Paris Saint-Germain
2004 - 2005 : Milan AC
2002 - 2004 : Olympique Lyonnais
2001 - 2002 : Girondins de Bordeaux
1999 - 2006 : Equipe de France
1998 - 2001 : Olympique Lyonnais
1993 - 1998 : Le Havre AC

Points forts

Sa technique. A l’image d’un Pirlo, le parisien compense son manque de gabarit par une conservation de balle et un sens de la passe aigus. Face à ce joueur de poche très mobile et habile balle au pied, l’adversaire est souvent poussé à la faute. Sa capacité à distribuer en alternant jeu long et jeu court devrait également satisfaire les différents profils des attaquants de l’équipe de France.

Points faibles

Son physique. Avec son mètre 68 et ses 63 kilos tout mouillé, Dhorasoo n’est pas vraiment bâtie pour la bataille du milieu de terrain, zone où il préfère pourtant évoluer. Souvent en difficultés dans les duels, surtout de la tête, on a parfois l’impression qu’il n’ose pas aller au "charbon" de peur de manger un tampon. Et il ne faudra pas non plus compter sur sa frappe de balle pour débloquer les situations.

Sélection

1ère sélection : France - Ukraine : 0-0, le 27 mars 1999 (Saint-Denis)
Nombre de sélections : 15
Buts en sélection : 1

Commenter cet article