MUSIQUE DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES

Contributions : les photos de la Fête de la musique dans le 18e arrondissement

 

Cette année la Lyre de Montmartre, une chorale du 18e arrondissement de Paris, a ouvert la Fête de la musique, square Carpeaux, dès le 18 juin. L’un des chanteurs nous a adressé quelques photos du concert. Trois jours plus tard, le 21 juin, c’était au tour d’une multitude de groupes d’animer le quartier. Contributions et diaporama.

JPG - 49.8 ko
La Lyre de Montmartre, square Carpeaux, jeudi 18 juin 2009.
Photo : ©Jean-Claude N’Diaye

La Lyre de Montmartre chante avec les oiseaux du Square Carpeaux
Les choristes de la Lyre de Montmartre ont fait concurrence aux oiseaux du Square Carpeaux, jeudi 18 juin 2009. Ils ont offert aux amis venus les encourager et aux habitués des lieux un concert très varié. Sous la baguette (virtuelle) du chef Philippe Muller, ils ont interprété des œuvres de tous les pays et de toutes les époques, de la Renaissance à nos jours, de l’Europe à l’Afrique et à l’Amérique (Nord et Sud).
Pierre Menochet

Lire aussi sur le site : Lyre de Montmartre, la grande musique en amateur.

DIAPORAMA FETE DE LA MUSIQUE JUIN 2009

Cliquer sur une photo, puis lancer le diaporama.


Cours de salsa devant le restaurant Chez Anne. Boulevard Ornano. Lyre de Montmartre. Lyre de Montmartre. Lyre de Montmartre. Roll The Dice. Light In The Face, au Point Bar. Light In The Face. Light In The Face. Les Sablettes. Les Sablettes. Les Sablettes. Les Sablettes. Les Sablettes. Les Sablettes. Les Sablettes. Austin Continental, le Sainte Isaure. Austin Continental, le Sainte Isaure.





Lyre de Montmartre, Echo Philharmonique :
la grande musique en amateur

par Philippe Bordier

JPG - 77.4 ko
Philippe Muller dirige l’Echo Philharmonique depuis 12 ans.

La plus ancienne association du 18e arrondissement de Paris est une chorale d’amateurs. Une de ses particularités ? Etre née dans un arrondissement voisin, le neuvième, en 1874, avant de s’implanter, quatre ans plus tard, dans le 18e arrondissement, sous le nom La Lyre de Montmartre. Aujourd’hui, une quarantaine de choristes amateurs, femmes et hommes, presque tous de l’arrondissement, répètent leurs gammes au fil d’un répertoire de musique vocale, classique ou moderne.

JPG - 81.4 ko
Mozart, Beethoven, Haendel, Bach, ou Bizet, sont au programme de la saison 2009.

Habituée des églises du quartier, l’hiver, et des squares du 18e arrondissement, l’été, la Lyre de Montmartre partage parfois la scène avec l’Écho Philharmonique Paris, un ensemble symphonique d’une quarantaine de musiciens, implanté, lui aussi, dans le 18e arrondissement de Paris. C’était le cas dimanche 1er février 2009, à Notre Dame de Clignancourt, place Jules Joffrin. Mozart, Beethoven et Bizet, Philippe Muller, chef d’orchestre de 50 ans, a dirigé, devant près de 150 personnes, les deux formations, ensemble ou alternativement.

JPG - 82.1 ko
Les deux formations sont composées de musiciens amateurs.

Responsable de la classe orchestre du conservatoire de Trappes, en région parisienne, Philippe Muller dirige l’Écho Philharmonique depuis 12 ans. Il se produit régulièrement dans le 18e arrondissement et assure aussi les répétitions hebdomadaires de la Lyre de Montmartre, qui se tiennent le jeudi soir, rue Hermel (le lundi, au même endroit, pour l’Écho Philharmonique).

Renseignements et inscriptions  :
La Lyre de Montmartre : lalyredemontmartre.blogspot.com

 

 

 

historique de l'Écho Philharmonique « Paris »


En 1904, sous le nom d'Écho Philharmonique « Paris », naît un ensemble symphonique d'amateurs dirigé par Désiré HUYS (père). Après une interruption pendant la première guerre mondiale et la disparition de plusieurs de ses membres, les répétitions reprennent en 1920. C'est la période faste de l'Écho avec de nombreux concerts et de grands bals à la Mairie du XVIIIème.

En 1929, Désiré HUYS (fils) succède à son père et dirige son premier concert. A partir de cette date, c'est un groupe d'amis qu'une solide amitié réunit et qui restera jusque dans les années 1975/80. Pendant cette période, l'orchestre donne de nombreux concerts au Moulin de la Galette, à la salle Wagram, rue Cadet, à la salle Pleyel, au cinéma Gaumont, à l'Ecole Normale de Musique, au Château de Chantilly, dans le grand Amphithéâtre de la Sorbonne, pour ne citer que les lieux les plus prestigieux. A l'époque, il est composé d'un effectif de 60 musiciens permettant de jouer de grandes oeuvres comme la Symphonie Pastorale de Beethoven ou les Préludes de Liszt.

Après 1980, avec la démission de M. HUYS et le décès de M. DAUSSY, plusieurs chefs se succèdent sous la Présidence de M. RENNESSON. Depuis 1994, il retrouve un nouvel élan sous la Présidence de Thierry VALADE et sous la baguette de jeunes chefs. Philippe MULLER en a repris la direction en octobre 1997. Une ambiance chaleureuse et amicale réunit tous les musiciens, pendant les répétitions du lundi soir.

Aujourd'hui, l'Écho Philharmonique se produit en moyenne cinq fois par an. Au cours de ces concerts il interprète des oeuvres connues et moins connues du répertoire symphonique de la Renaissance à nos jours.


L’Écho Philharmonique Paris : echophilparis.free.fr

Commenter cet article