MUSIQUE DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES



Vendredi 05 Juin

20h30

festival

Festival Paris en toutes lettres
Petit bal des mots

Jeanne Plante comme une fleur

Hervé Dalmais citoyenneté qui danse

+ Trio de Tango dans le hall

+ DJ Swing

coréal. bbb/paris en toutes lettres Entrée libre

Jeanne Plante

comme une fleur

C'est la fête aux trois baudets; les artistes lui donnent de la voix et du corps en jonglant avec les mots, la musique, les pas de danse. Mais motus et bouche cousue sur le programme : sachez simplement que Jeanne chantera son répertoire et que ses invités sont nombreux garçons et filles, par un, par deux, par trois ou par petite foule, inconnus ou renommés, fous ou timides, peu importe. En résumé, le petit bal des mots, c'est une fin d'après midi de juin à Montmartre Paris-Pigalle, où l'heure de l'apéro se transforme en heure des mots, où l'on se boit la conversation sur un verre de blanc, avant de chanter un air.



Télécharge Flash maintenant !

Pour écouter ou regarder ce contenu, tu dois mettre à jour ta version du logiciel Flash.




jeanne plante : Dernier blog  [Souscrire à ce blog !]

Lu dans les chroniques des tontons  (lire)

Lu dans Liberté  (lire)

Lu dans Ouest France  (lire)

Lu dans la manche libre  (lire)

Lu dans Liberté  (lire)

[Voir tous les articles]

   A propos de jeanne plante
..

..

ACHETER L'ALBUM sur http://recherche.fnac.com/ia799918/Jeanne-Plante

..

 

..

MySpace Layouts

Contact Production :

 

Futur Acoustic Production

Antoine Crespin

01 42 07 84 84

info@futur-acoustic.fr

 

Contact Promo: 

 

Myriam Astruc , avec Sergine Robert

20 rue St Lazare - 75009 Paris

01 53 20 06 63 

myriam.astruc@wanadoo.fr

 

Contact Artiste:

 

jeanne.plante@gmail.com

.. -->StartFragment-->

Jeanne Plante

                              Les mots cachés

 

 

SORTIE LE 7 MAI 2009.


Auteur-compositeur, sur des airs de ballades, Jeanne Plante vous invite à découvrir ses “Mots cachés”: c'est le titre de son premier album.


« DERRIERE MES VERS JE DISPARAIS, DEVIENS LEGERE… »

Dans les histoires qu'elle raconte de sa voix claire et douce, Jeanne a mis beaucoup de ses passions, de ses envies, de ses amours.

Du « Pays des bonobos » à la « passoire du temps perdu », c'est tout un univers qu'elle dévoile, un moment partagé entre rires et larmes.

Derrière sa voix douce et légère se cache une personnalité forte et drôle. Jeanne chante avec pudeur la violence et les incohérences de l'existence.

Nous ne sommes pas au pays des fées et les fantômes de la solitude rôdent. La nostalgie n'est jamais loin, truculence et joie de vivre non plus. Ses textes font souvent un détour par la poésie et l'humour, le malheur n'est décidément pas son fonds de commerce. Jeanne pose sur la vie son regard lucide et frais, l'espoir a le dernier mot…

Jeanne Plante a enchanté ceux qui l'ont écoutée à Caen, Paris, Chartres, en première partie du spectacle de Sanseverino, de Pauline Croze ou au Printemps de Bourges. Le public du Festival de la Chanson Française du Théâtre Jacques Coeur ne l'a pas oubliée:

« Un joli petit minois et une belle petite voix pour raconter ses histoires d'un ton joyeux, parfois délirant! » (Le Berry Républicain)

"C'est un pur moment de tendresse, de sincérité, une petite lumière dans la pénombre d'un joli petit théâtre devenu, miracle, son écrin "(Liberté)

 

« A vous qui m'écoutez, chante Jeanne, je voudrais simplement dire d'apprivoiser les mots tout doucement (…) Ils guérissent nos peurs et calment nos tourments, ouvrez donc votre coeur, il y a des mots dedans »

 

EN PARTANCE…

« Je suis né dans un port et depuis mon enfance / J'ai vu passer par là bien des pays divers / Attentif à la brise et toujours en partance… »

Jeanne Plante, née à Cherbourg, tout là-haut dans ce Cotentin battu par les vents, est de tous les voyages.

Voyages dans l'imaginaire, elle aborde avec passion le théâtre, la danse, le chant, la musique, la mise en scène… C'est sa respiration, un oxygène, sa façon d'être.

Et puis, partir à la rencontre d'autres lieux, de nouveaux visages: étudier le théâtre à Paris, danser le tango argentin à Buenos Aires, s'échapper à Madagascar ou au Rajasthan…

Son inspiration se nourrit de ces vagabondages, Jeanne puise dans ses souvenirs pour raconter des histoires qui nous parlent.

« Je voulais, dit-elle, créer un univers sonore propre à chaque chanson, faire en sorte qu'à chaque fois, chaque moment, une histoire se dessine, comme on pourrait imaginer un court métrage au cinéma »

 

LA MUSIQUE…

Dans la tribu des musiciens qui l'entoure, c'est avec son complice et ami Gilles Coquard, arrangeur, bassiste et “chef d'orchestre”, qu'ils ont ensemble imaginé, élaboré et réalisé ce premier album.

L'apport de mélodies singulières et d'instruments hétéroclites est venu colorer l'univers musical de l'album - duduk (flûte arménienne), steel drum (« tambour d'acier des Caraïbes »), balalaïka (luth russe), guitarron (grosse guitare du Mexique), mandoline (luth d'Italie), charango (guitare de Bolivie), saz (luth turc), jusqu'à la participation d'une fanfare traditionnelle!

Jeanne s'appuie sur l'expérience et la sensibilité artistique de Gilles Coquard.

« Gilles aime vraiment mes chansons. Ses propositions d'arrangements sont très subtiles et soutiennent la composition musicale. Il sait saisir l'essence de mes textes. Nos univers se sont mêlés avec facilité en créant de belles surprises! Nous aimons la musique pour les mêmes raisons et c'est ce qui a rendu la rencontre artistique possible ».

 L'univers des chansons de Jeanne prend corps autour de mélodies servies par le piano, l'accordéon et la guitare. Elle défend avec grâce et sensibilité ce qui fait son monde à elle.

 « Je souhaite créer autour de chaque texte un univers sonore précis, une ligne mélodique et un arrangement qui vont suivre la tension du texte ou la contrebalancer, c'est selon… »

Son album est aussi le fruit de ses coups de coeur pour d'autres chanteurs. Son enfance a été bercée par l'écoute de chanson française et Jeanne voue une admiration profonde à Brassens, Nougaro, Juliette, Brel, Ferré, Barbara… Cette admiration lui a communiqué une exigence de qualité dont on trouve un écho dans ce premier album.

 

EN SCENE…

Penchée sur son piano ou son accordéon dans les bras, il faut écouter Jeanne PLANTE et la regarder chanter. Un brin timide, longue silhouette, léger sourire, elle interprète avec bonheur ses chansons drôles et graves.

Il se dégage d'elle au fil de son spectacle une formidable vitalité, une jubilation gourmande, une fantaisie débridée jusqu'au délire parfois.

Sa jolie voix claire est mise en valeur par une musique élégante et précise, ajustée sur mesure par son arrangeur Gilles Coquard. Ses musiciens, issus du jazz, servent avec beaucoup de talent ses mélodies pleines de fraîcheur.

Ses mots et sa musique nous emportent, nous sommes émus, conquis, charmés…

A coup sûr, Jeanne Plante va faire parler d'elle, très vite!

.. -->EndFragment-->


CTUALITES: Sortie de l'album "Les mots cachés" prévue le 7 mai 2009. Réalisation et arrangements: Gilles Coquard. Production: FUTUR ACOUSTIC production.

Guitares: Olivier Louvel / Basse: Gilles Coquard / Percussions: Edouard Coquard / Piano, rhodes, accordéon et chant: Jeanne Plante
Influences Nougaro/Juliette/Gainsbourg/Nina Simone/Paco de Lucia/Barbara/Bach/Nino Rota/Brel/Dave Douglas/Brassens/Herbie Hancock/Daniel Mille/Lubat/Nat King Cole/Beatles/Thelonious Monk /Boris Vian/Ella Fitzgerald/Sarah Vaughan/Stan Getz/Frères Assad/Lahsa/Frehel/Arthur H/Schubert/Galliano/William Sheller/Babx/Léo Férré/Brad Meldhau/Astor Piazzolla/Jo Privat/Chet Baker/Brahms/Mozart/Piaf/Miles Davis...
Similaire à Contact: jeanne.plante@gmail.com Vidéo réalisée par Martin Geisler. Si vous ne pouvez pas lire cette vidéo, tapez "Jeanne Plante" dans You Tube ou Dailymotion. .. -->StartFragment-->

Tout en douceur, là où ça fait mal…

Alors que son premier album est encore tout chaud, Jeanne Plante investit la Scène des tontons

 

Dans son album Les mots cachés Jeanne Plante invite son public à « apprivoiser ses mots ». Alors on tend l'oreille et on bascule. Chaque chanson est une plongée dans un univers musical personnel, où les influences les plus diverses se font entendre, de Juliette à Mozart en passant par Ella Fitzgerald ou le tango d'Astor Piazzolla. Un joyeux foutoir parfaitement maîtrisé. Venus du jazz, les musiciens développent autour des textes des ambiances sonores subtiles, tantôt feutrées, tantôt plus dépouillées, mais toujours au service de l'interprétation. Quant à Jeanne, résolument hétéroclite, elle explore le quotidien, dépose des mots là où nous peinons parfois à poser le regard, autrement dit là où ça fait mal. Pour autant, on ne peut la suspecter de vouloir guérir nos âmes. Elle se propose plutôt de tendre un miroir et chacun pour soi. Car derrière ce ravissant museau de campagnol, la demoiselle cache une observatrice subtile de nos comportements et elle ne se prive pas d'égratigner avec indulgence et humour les défauts de ses semblables ou à oser les comparaisons les plus surréalistes, ainsi de sa vieille mère flapie devenue bonobo lubrique. Et là, la nature de la plante intrigue tant les bouffées sont délirantes.


Commenter cet article