NOUVELLES DU 18EME

Publié le par LEPIC ABBESSES




Les associations de la Goutte d’Or en manque de subventions

 

par Philippe Bordier

Les associations, au premier rang desquelles figurent les centres sociaux associatifs, sont en danger. Confrontées au désengagement de l’Etat en matière de financement, elles craignent, dans la Goutte d’Or, comme ailleurs, de manquer de moyens pour assumer leurs missions dans de bonnes conditions. Une manifestation est organisée mercredi 29 avril 2009, dans le 11e arrondissement de Paris.

JPG - 46.1 ko
Un millier d’usagers, toutes générations confondues, suivent régulièrement les activités menées par l’association Accueil Goutte d’Or.

Accueil Goutte d’Or (AGO) regarde grandir le quartier depuis 30 ans. Le siège de l’association est situé rue des Gardes, à deux pas du square Léon, dans le 18e arrondissement de Paris. C’est une boutique aux murs bleus ciels et aux larges vitrines ouvertes sur la rue. Agréé centre social par la CAF (Caisse d’allocations familiales) depuis 2001, Accueil Goutte d’Or s’adresse à tous les habitants du quartier. Chaque année, 2500 d’entre eux poussent la porte d’entrée. Ils viennent quérir un renseignement administratif, s’inquiéter de l’orientation professionnelle du petit dernier, ou souffler entre deux expulsions : AGO est un lieu d’écoute et d’entre aide.

Un millier d’usagers, toutes générations confondues, suivent régulièrement les activités menées par l’association. Ateliers d’alphabétisation, plus particulièrement destinés aux femmes, soutien scolaire, halte-garderie, activités culturelles, aides aux vacances, accompagnement des allocataires du RMI : une centaine de bénévoles (formés par le centre social) et 14 salariés œuvrent à l’insertion sociale et professionnelle des habitants de la Goutte d’Or.

À l’image des 27 centres sociaux parisiens, et comme la quasi-totalité des associations dont l’utilité sociale est avérée, le fonctionnement d’AGO repose presque exclusivement sur des financements publics. Or, les choix et les orientations du gouvernement en matière de financement des associations, inquiètent ses responsables. « Nous sommes dans le flou, souligne Christine Ledésert, directrice d’AGO. Sous prétexte de redistribution des cartes en matière de politiques publiques, l’Etat se retire progressivement du financement des associations. »

JPG - 42.5 ko
Les choix et les orientations du gouvernement en matière de financement des associations, inquiètent leurs responsables.

Le cas de l’Acsé est exemplaire. L’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances, vise à financer toutes les actions en faveur de l’intégration des étrangers et de leurs familles et favorise la lutte contre les discriminations. « Mais, à compter de 2009, les missions de l’Acsé dépendront de l’Office français de l’immigration et de l’intégration ministère de l’Immigration, explique Christine Ledésert. Nous ne pourrons plus assurer, par exemple, le soutien linguistique indispensable à l’intégration des femmes dans le quartier. C’est absurde. Une telle décision témoigne d’une méconnaissance totale de la réalité de l’immigration. Au passage, le budget d’AGO sera amputé de 20 %. »

« Mais AGO n’est pas l’association la plus à plaindre, admet Christine Ledésert. L’équipe d’Ados, par exemple, est passée de 8 à 4 salariés. Si l’association fermait, 300 jeunes n’auraient plus de structure de loisir. » Et ainsi de suite pour la trentaine d’associations recensées dans la Goutte d’Or. La Ligue des Droits de l’Homme s’est inquiétée de la situation et a pris contact, à l’automne 2008, avec les centres sociaux associatif. Associations en danger, un collectif regroupant des structures de la Goutte d’Or et du 11e arrondissement de Paris a été réactivé début 2009.

La mobilisation s’est traduite, le 4 avril 2009, par une première journée d’action. Conduite dans les quartiers où sont implantés les 27 centres sociaux parisiens partenaires, la manifestation a rassemblé 5000 personnes. Près de 140 associations et syndicats ont soutenu l’initiative. Des pétitions ont circulé, des films ont été réalisés. Les réactions des habitants ont été recueillies. Pour enfoncer le clou, les centres sociaux ont décidé de présenter une restitution de tous ces témoignages aux élus, mercredi 29 avril, à la Maison des métallos, dans le 11e arrondissement. « Si une association ferme faute de moyens, prévient Christine Ledésert, l’effet boule-de-neige sera terrible. »

Et si on arrêtait tout…
Restitution publique de la journée de mobilisation des centres sociaux associatifs parisiens du 4 avril 2009.
Mercredi 29 avril 2009,
15h à 18h,
Maison des métallos,
94, rue Jean-Pierre Timbaud – 75011 Paris.
M° : Couronnes ou Parmentier.

www.ago.asso.fr

www.sallesaintbruno.org

 

 

 

 

 

Associations en danger

Plus de 130 associations intervenantes dans différents champs (emploi, logement, solidarité, culture, santé, soutien aux étrangers...) lancent un appel à mobilisation face aux trop nombreuses restrictions budgétaires, au démantèlement de l’Acsé (Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances), de l’INJEP (Institut national Jeunesse et Éducation Populaire), ...



Les moyens des associations se réduisent et se précarisent et les actions des associations se voient remises en cause.

Le collectif « associations en danger » constitué de plus d’une centaine d’associations et syndicats demeure inquiet de la situation de la vie associative en ce début d’année.

Aujourd’hui, sous couvert de la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques), le gouvernement diminue à nouveau son soutien aux associations, notamment par le démantèlement de l’Acsé.

Cette politique menace de condamner à l’isolement les plus démunis et les plus éloignés du droit, qui à travers la vie associative avaient trouvé des lieux d’expression, d’intégration, de visibilité et de participation, leur permettant d’être ainsi pleinement citoyens. Face à ces menaces et aux méthodes utilisées, nous demandons une révision profonde des réformes en cours, notamment par un renforcement et une sécurisation des financements publics aux associations, d’autant plus nécessaire dans la conjoncture économique qui frappe d’abord ceux auprès desquels nous sommes engagés.

Télécharger :

Priorités de l’Acsé en 2009 : Programme d’intervention 2009 :
Word - 868 ko

Word - 224 ko

Signataires de l’appel :
AARAO (alphabétisation et accompagnement des ressortissants d’Afrique de l’Ouest), A.C. ! (Agir ensemble contre le chômage), ACB (association de culture berbère), Accueil Goutte d’Or, Accueil Laghouat, ACORT - Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie, ADELS, AEFTI, AFAVO, AKF (association des Kroumen de France), AFJD, Alphabet Familles, ALIFS, ALS, AMF, APICED, Arc en ciel théâtre, Arpe (accueil relais parents enfants), ARDEVA Ile de France, Art en exil, ASTI (Association de solidarité avec les travailleurs immigrés), Association des femmes de Francmoisin, A TA Turquie, ATF, ATRIS (anciens travailleurs de Renault), ATMF, Autremonde, Avà Basta, AVDL, Bizarre !, CATRED (Collectif des Accidentés du Travail, Retraites pour l’Egalité des Droits), CCK (centre culturel kurde), CCPF, CEDETIM, centre social et culturel Hissez Haut, CFDT, Centre social et cuturel J2P, CGT, CIDH (Centre international d’initiation aux droits de l’Homme), Cimade, CNAFAL, collectif « Assos en danger Paris », Collectif des associations de Seine-Saint-Denis, Collectif national des droits de l’Homme Romeurope, Comède, Comité contre l’esclavage moderne, Comité métallos, commun’Arts, Confédération paysanne, Coordination des fédérations des centres sociaux, Coordination des fédérations des centres sociaux d’Ile de France, Coordination Inter associative Goutte d’Or, Copaf (Collectif pour l’avenir des foyers), DAL (Droit au logement), DIDF (Fédération des associations et travailleurs et des jeunes), Elle tourne la page, Espace 19, Espace bénévolat, Espace pluriel, Fecodev, Fédération des centres sociaux du 75, 91, 92, 93 et 94, Femmes Relais 20ème, FFMJC, FIA-ISM (Femmes inter associations – Inter Service Migrants), FNASAT-Gens du voyage, FOL 93 et 37, Foyer de Grenelle, Fréquence Paris plurielle, FSU, FTCR, GAMS, GERMAE, Histoires de Sons, IFAFE, Immigration développement démocratie (IDD), IPAM, La Cathode, La maison du bas Belleville, Ligue des femmes iraniennes pour la démocratie (LFID), Ligue des droits de l’Homme, Ligue de l’enseignement, Maisons des femmes du Hédas de Pau, Mana, MDSL Intervention, Médecins d’Afrique/Europe, Migrations culturelles aquitaine afrique, Migrations Santé, Mission populaire évangélique La Maison Verte, Miva Fed-femmes–tourisme et culture, Mosaïques IDF, Mouvement d’Elles, Mouvement de la paix, MRAP, OASIS, OIP (Observatoire internationale des prisons), Office des migrants de Champigny-sur-Marne, PEC (Union peuple et culture), le Picoulet, RACORT - Rassemblement des Associations Citoyennes des Originaires, RECIT, régie de quartiers Clichy sous Bois Montfermeil La Rose des Vents, Réseau aquitain pour l’histoire et la mémoire de l’immigration, Réseau féministe « Ruptures », Réseau international Frantz Fanon, Service civil international, SFM Clichy, SFM Montreuil, SNPEFP CGT, Soutien changes familles collège, Sud ligue de l’enseignement, Terre des Hommes France, Trait d’Union, UCP 93, UNSA, UTIT

 

 

 

La 24ème Edition de la Fête de la Goutte d'Or 2009
se déroulera


Samedi 20 juin et Dimanche 21
Jeudi 25 juin et Vendredi 26
Samedi 27 juin et Dimanche 28

Plus d'infos ou pour apporter votre participation sur le site de la fête : gouttedorenfete.org

 


Bienvenue sur le site de la Fête de la Goutte d’Or

"La Goutte d’Or en Fête" et les habitants du quartier vous invitent à célébrer la diversité culturelle de leur quartier du mardi 24 juin au dimanche 29 juin 2009

Dans une période où l’on entend beaucoup parler de la Goutte d’Or pour ses mutations (construction d’écoles, de sites sportifs, de logements, ouverture de grandes enseignes, nouveaux projets culturels), il est temps de poser un regard plus sensible sur ce quartier.

Plus d’une trentaine de manifestations culturelles rythment cette semaine de fête, marquée par des temps forts, avec des grands concerts en plein air, et des animations plus intimes. L’active participation des habitants dans l’organisation du Festival, leur concertation dans les choix de programmation, apportent à cet évènement toute sa singularité.« La Goutte d’Or en Fête » invite des artistes confirmés ainsi que de nouveaux talents venus des quatre coins du monde pour animer les festivités. Un programme surprenant !

 

 

 

 

AVIS DE RECHERCHE DE BENEVOLES

La Fête de la Goutte d’Or, c’est la fête des habitants du quartier, sans vous rien n’est possible !

Si vous souhaitez participer à la fête en étant bénévole, contactez Sandra à Accueil Goutte d’Or (10, rue des Gardes - 75018 Paris) ou Bénédicte aux Enfants De la Goutte d’Or (25,rue de Chartres - 75018 PARIS) .

- Contact : Sandra (01 42 51 87 75) et Bénédicte (01 42 52 69 48)

- e-mail : participationfgo@gmail.com

Regardez les rubriques ci-dessous pour connaître comment fonctionne l’organisation de la fête et comment participer à cette fête . A vous de jouer !


Qui fait quoi ? C’est vrai ça, tiens !
La fête de la Goutte d’Or est organisée par la coordination inter-associative du Quartier de la Goutte d’or, à Paris, et est portée juridiquement pas l’association La Salle Saint Bruno. Cette coordination invite chaque année les adhérents de ces associations, ainsi que les habitants n’étant membre d’aucune association à prendre part à l’organisation...

Être bénévole, oui, mais comment et pourquoi faire !?
Voici les activités sur lesquelles vous pouvez vous investir si vous le souhaitez. Attention certains postes sont réservés aux plus de 18 ans !

En savoir plus sur la Goutte d’Or
Au Moyen-Âge, on cultivait dit-on sur les flancs de la colline du quartier un vin de bonne réputation, qu’on appelait Goutte d’Or...
Un document réalisé par l’Observatoire de la Vie Locale du Quartier de la Goutte d’Or.


http://www.dixhuitinfo.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article