MUSIQUE DU 18 EME

Publié le par LEPIC ABBESSES

Les trois baudets prennent le rythme

Le chanteur belge Jacques Duvall inaugurait les soirées "Dans la famille... je voudrais", le 18 avril dernier aux trois baudets. Une carte blanche donnée à un artiste par la nouvelle scène parisienne de la chanson francophone. Prochains concerts : Nicolas Jules, Marjolaine, Zut, Spoke Orkestra...   


"C'est une carte blanche donnée à un artiste". Sur la scène des trois baudets, le directeur, Julien Bassouls, expliquait le 18 avril le concept des soirées "Dans la famille...je voudrais". C'est le chanteur belge Jaques Duvall qui ouvrait le bal pour une soirée riche... en surprises et découvertes. C'est d'abord Mélanie Pain, chanteuse du groupe Nouvelle vague, qui prend son envol en solo (premier album en septembre prochain). Puis, le chanteur bruxellois Juan d'Oultremont fait passer un vent de surréalisme ("C'est un immense honneur d'être sur une scène où Alain Barrière lui-même s'est produit" lance-t-il) sur la scène de Pigalle, avec ses textes poétiques et loufoques. Une soirée marquée par l'énergie d'Alister  ("J'ai fait sauter le monde"), la fougue intacte de Marie-France et la voix envoûtante de Florence Denou .

 

"Le cow-boy et la call-girl"

 

Pour Jacques Duvall, c'est le rock. Auteur de chansons pour Lio, Alain Chamfort ou Etienne Daho, l'artiste s'est entouré d'une solide formation guitare-basse-batterie pour présenter les textes du "Cow-boy et la call-girl", son nouvel album. Prochaine soirée "Dans la famille..." en septembre. Et d'ici là ? Les concerts s'enchainent à un rythme soutenu aux trois baudets : Nicolas Jules, Marjolaine, Zut, Spoke Orkestra..





Jacques Duvall est né le premier aoùt 1952 à Schaerbeek, une commune de Bruxelles. S'il est resté en vie depuis lors, il le doit sans doute en grande partie à son unique passion: les chansons. Leur écoute tout d'abord, quasi religieuse, au cours d'une enfance rêveuse. Leur écriture ensuite, dès le début d'une adolescence peu studieuse.



TRAHISON ET CHATIMENT


Tout gamin, Duvall passe une soirée chez des voisins qui ont le privilège, encore rare à l'époque, d'avoir la télévision. Le père de famille, héros de guerre dans l'aviation, est vénéré par tous les enfants du quartier: un homme, un vrai! Passe un sujet d'actualité sur un jeune chanteur débutant: Johnny Hallyday. Le voyant se rouler par terre sanglé dans un costume pailleté, le brave Général émet des doutes sur la masculinité du rocker, ce qui déclenche l' hilarité de tous. Mais le petit Jacques ne rit pas. Ou plutôt il prend le mépris des adultes comme une médaille décernée au chanteur. Johnny sera son modèle. Oh! Quelques mois... Le temps qu' apparaisse un trublion plus hirsute encore, provoquant lui aussi les railleries des grands, et s'attaquant dans son répertoire à... Johnny Hallyday! Antoine est le nom du beatnick à la française pour qui Duvall trahit Johnny. Sa trahison ne restera d'ailleurs pas impunie. Le jeune Jacques est rossé dans la cour de l'école par ses anciens coreligionnaires fans de Johnny. Motif: l'idole a fait une tentative de suicide, on ne sait trop à cause de qui, Sylvie, Antoine, peut-être même le petit traître à son culte...

TRAHISON ET HONNETETE


Est-ce pour cela qu'il est ensuite attiré par deux Judas chantants? L'influence principale d'Antoine, un New Yorkais plein de morgue, renie le folk song, que la maman de Duvall tolère pourtant plus facilement que les yéyés, pour électrifier sa guitare. Tandis qu' à Paris un petit Russe à tête de croque-mort trahit la Rive Gauche que Duvall vient à peine de découvrir sur France Inter en écoutant les programmes élaborés chaque soir sur la chaîne publique par les différentes Maisons de la Culture de l' Hexagone. Bob Dylan et Serge Gainsbourg ont ce point commun qui amuse beaucoup Jacques: ils se font traiter de vendus parce qu'ils sont plus honnêtes que les autres. Ce seront ses derniers modèles. Prenant le contre-pied des Rolling Stones qui scandent "The Singer Not The Song", le jeune Duvall, un peu saoulé par ses propres volte-faces, perd tout intérêt pour ses idoles, tout en redoublant de curiosité pour leurs méfaits: les chansons. Le prochain pas sera d'en faire lui-même.

PERDANTS MAGNIFIQUES


Au milieu des années soixante-dix, il rencontre Jay Alanski, alors leader des Beautiful Losers, un groupe de rock empruntant son nom à un roman de Leonard Cohen. Les deux jeunes gens ont les mêmes bizarreries. Certes, ils écoutent du rock, comme tous ceux de leur génération, mais ils ne dédaignent pas les ancêtres ringards comme Sinatra, trouvent du génie à ce mollasson grisonnant de Burt Bacharach et accueillent avec enthousiasme la vague décadente (Lou Reed, Iggy, Marc Bolan) qui, d'après les magazines spécialisés de l'époque, décrédibilisent la "Nouvelle Culture". Pire encore, si un "variéteux" de la bande à Guy Lux sait trousser une chanson (Christophe, Hardy, Dutronc), nos deux compères ne crachent pas dessus. La chanson, peu importe le chanteur!

CLANDESTINITE


Eux, ce qui les attire, plutôt que les lettres de néon des vedettes, ce sont les patronymes cités entre parenthèses au dos des pochettes de disques. Rodgers & Hart, Leiber & Stoller, Pomus & Shuman, Goffin & King, Holland & Dozier, Felice & Boudleaux Bryant, Penn & Oldham, Gaudio & Crewe, Gamble & Huff, et bientôt Nile Rogers & Bernie Edwards. La plupart d'entre eux oubliés de l' histoire, et pourtant seuls véritables responsables de la gloire des autres. En France aussi, quelques associations de malfaiteurs inspirent nos deux aventuriers: Dumont & Benech, Yvain & Willemetz, Verlor & Nyel, Bourgeois & Rivière, Modiano & de Courson. L'armée de l'ombre ou, comme le dira un Canadien errant, "the workers in song". Leur ambition est toute trouvée: ils veulent rajouter leurs noms à la liste de ces mystérieux soldats inconnus.

ROMANTISME


Ensemble ils élaborent alors un répertoire sensuel, ironique et provocant qui sera défendu par Marie France, la très ambiguë égérie des folles nuits parisiennes de l'époque. Claude Milan, qui a fondé à Bruxelles le label punk "Romantik Records", leur permet de sortir un premier 45T qui sera tout de même sacré "single of the week" par les Anglais du "Record Mirror". Ne doutant de rien, Jacques parvient à caser dans la foulée un morceau dans la langue de Shakespeare aux Runaways, le premier groupe de Metal exclusivement féminin. La co-signataire de la chose est Joan Jett, plus tard responsable d'un hit mondial avec "I Love Rock'n'Roll".

UN AMOUR DE DESSERT


Au même moment, à Bruxelles, Duvall repère une petite punkette de quatorze ans n'ayant pas froid aux yeux et la rebaptise du nom d'une héroïne de B.D. imaginée par Jean-Claude Forest: Lio. Duvall et Alanski lui écrivent un titre sur mesure qui sera, durant deux longues années de démarches infructueuses, refusé par toutes les maisons de disques, avant de sortir enfin en 1979. "Banana Split" se vendra à plus d'un million d'exemplaires. Le succès ne change pas grand chose pour Duvall qu'une entrée dans le monde sérieux des professionnels de la musique n'excite que modérément. Il dépanne néanmoins pour un titre le chanteur-compositeur Alain Chamfort que Gainsbourg vient de laisser tomber à Los Angeles. Entre Chamfort et Duvall va se créer petit à petit une réelle complicité qui débouchera sur une collaboration à longue échelle, toujours d'actualité aujourd'hui.

LA LISTE DES SUSPECTS


Quelques autres interprètes, au fil des années, viendront parfois à bout de l'isolement et de la paresse légendaire de Duvall. Citons les Sparks, Bijou, Amina, Elsa, Etienne Daho, Jane Birkin, Marc Lavoine et Dani, même si notre homme confesse avoir pris autant de plaisir à oeuvrer pour Clara Capri, Sammy Willcox, An Luu ou Nathalie et les Souillons entre autres. Il tient également à dénoncer ses différents complices sur ces affaires: Marc Moulin, Dan Lacksman, Jean-Noël Chaleat, Joseph Racaille, Elisa Point, François Bernheim et plus récemment Fred Momont pour un album de ballades douces-amères murmurées par la comédienne Charline Rose que l'on a vue sur scène avec le groupe Calexico.

THE FUTURE IS SO BRIGHT WE GOTTA WEAR SHADES


Les (mauvais?) goùts pour le moins éclectiques de notre gaillard et sa farouche indépendance doivent nous inciter à nous attendre à tout. Que nous réserve-t-il pour l'avenir? Un nouveau projet confidentiel ou une improbable association avec un(e) rescapé(e) de la Star Ac? Seules certitudes: Marie France la pionnière, Lio la muse et Chamfort l'alter ego ne seront pas loin.

"Je suis prêt à écrire pour n'importe qui. Mais pas n'importe quoi."

"S'il y avait une recette pour faire un tube, je l'appliquerais. Comme il n'y en a pas, je n'en fais qu'à ma tête."

"Les paroles sont tout à fait secondaires, c'est la musique qui est importante. C'est bien pour ça que j'ai choisi ce job. Comme mon travail est sans conséquence, qu'on me laisse l'exercer comme je l'entends."

"Je n'ai pas l'ambition de faire de la bonne chanson française. Pas de danger, heureusement, puisque je suis belge."

"Je ne suis ni un artiste, ni un mercenaire. Je suis un contrebandier, je passe ma camelote en douce. Que les douaniers me prennent pour un corniaud n'est pas un inconvéniant, c'est un plaisir."

Index des chansons
AMICALEMENT VÔTRE
AMOUREUSE, MOI?
AUCUNE DIFFÉRENCE
B-SIDES
BAD MAN
BANANA SPLIT
BANANA SPLIT (English Version)
BÉBÉ VAMPIRE
BELLE ET REBELLE
BLOODY MARY
BON ANNIVERSAIRE
BOUSCULE-MOI
C'EST FINI, JE SAIS, MAIS J'CONTINUE
C'EST TOI
ÇA NE FAIT RIEN
CE N'EST QUE MOI
CE NE SERA PAS MOI
CE PIANO EST À VENDRE
CHAMPS-ÉLYSÉES
CHARMANT PETIT MONSTRE
CHAUFFEUR SUIVEZ CETTE VOITURE
CLARA VEUT LA LUNE
COBRA
COMIX DISCOMIX
COMME LA ROMAINE
COMMENT CESSE-T-ON D'AIMER?
CONTRE L'AMOUR
CORPS DIPLOMATIQUE
DAISY
DANS MA CHAMBRE
DÉRÉGLÉE
DÉSIRÉE
ELISABETH
ELIZABETH TAYLOR
EST-CE QUE VOUS AVEZ DU FEU?
FALLAIT PAS COMMENCER
GAGNÉ D'AVANCE
GARE DE L'EST
GIGOLO
GRENADE
HAUT ET COURT
HEAVEN
HISTOIRE BELGE
IL DOIT Y AVOIR UN TRUC
IL DOIT Y AVOIR UN TRUC, C'EST PAS POSSIBLE!
IL S'PASSE JAMAIS RIEN
IMPARDONNABLE
J'AI FAIT SAUTER LE MONDE
J'ENTENDS TOUT
J'ETAIS PLUS HEUREUSE QUAND J'ETAIS MALHEUREUSE
J'OBTIENS TOUJOURS TOUT CE QUE JE VEUX
J'TE TROUVE MIGNONNE EN HAILLONS
J'VOUDRAIS QUE QUELQU'UN ME CHOISISSE
JAMAIS TOUJOURS
JE CASSE TOUT CE QUE JE TOUCHE
JE DÉÇOIS
JE LAISSE COULER
JE ME TORDS
JE NE ME QUITTERAI JAMAIS
JE NE SAIS PAS DIRE OUI
JE PARS LOIN DE TOI
JE POURRAIS SUPPORTER UN P'TIT PEU D'AMOUR
JE T'INTERDIS DE VIEILLIR
JE TE HAIS
JOHN-CLOUDE
LE MEME SOURIRE
L'ACCORDÉON CAJUN
L'AMOUR AIGRE-DOUX
L'AMOUR C'EST TRÈS SURFAIT
L'AMOUR EST UNE BOMBE
L'AMOUR SAMPLÉ
L'AURORE
L'AUTRE JOUE
L'ENNEMI DANS LA GLACE
L'HÔTEL DES INSOMNIES
L'HÔTEL DES INSOMNIES
L'OBJET DU LITIGE
LA BISE AU PERDANT
LA DOLCE VITA
LA FEMME DE MA VIE
LA FIÈVRE DANS LE SANG
LA FILLE AU COEUR D'OR
LA FILLE EN BLANC
LA FIN DU MONDE
LA LUNE À TES PIEDS
LA MÉLODIE DU MALHEUR
LA MUSIQUE DU DIABLE
LA PANTHÈRE ROSE
LA PEAU DOUCE
LA PETITE AMAZONE
LA REINE DES POMMES
LA SAISON DES PLEURS
LA VÉRITÉ TOUTE NUE
LAISSEZ-MOI DESCENDRE
LAISSEZ-MOI RIRE
LE BANANA SPLIT
LE BOULEVARD DES COEURS BRISÉS
LE CERCLE ROUGE
LE GRAND RETOUR
LE JOUR ET LA NUIT
LE MAL DONT JE SUIS CAPABLE
LE PLUS GRAND CHAPITEAU
LE SEUL COEUR QUE JE BRISE
LES AMIES DE MÉLANIE
LES BRUNES COMPTENT PAS POUR DES PRUNES
LES CLÉS DU PARADIS
LES DEUX POUR LE PRIX D'UNE
LES ENVAHISSEURS
LES GENS SONT AFFLIGEANTS
LES MAJORETTES
LES P'TITS CHIENS
LES PAROLES DANS LE VIDE
LES SIRÈNES DE L'AMOUR (TRIPTYQUE)
LES SPÉCIALISTES
LILI SHANGHAÏ
LISA ROUGIT
LITTLE SISTER
LUNETTES NOIRES
MA FAIBLESSE EST LA PLUS FORTE
MA PRINCESSE DES MERS DU SUD
MADONNA (adaptation française)
MAMA GRI-GRI
MANON (English version)
MARIANNE RENOIR
MARIE
MARIE-FRANÇOISE SE SUICIDE
MARLÈNE
MAUDIT DJ
MERCUROCHROME
MINUIT
MON BEBE
MON JULES
MONA LISA
MONSIEUR JACQUES EST JALOUX
MOUCHE
N'IMPORTE QUOI POUR LE FRIC
NEUROVISION
NO
NOCTAMBULE
NOËL
NOIR ET BLANC
NOTRE HISTOIRE
OOH! VOUS!
OZ
PAR AMOUR
PARADIS
PARFUMS D'AMOUR
PASSAGE SOUTERRAIN
PASSENT LES NUAGES
PASSION
PERSONNE
PERSONNE N'AIME PERSONNE
PEUR DE TOMBER
PLUS DOUCE SERA LA CHUTE
POURQUOI TU ME FOUS PLUS DES COUPS?
QU'EST CE QUE T'AS FAIT D'MES IDÉES NOIRES?
QU'EST-CE QUE TU CACHES DANS TA POCHE?
QUAND VAS-TU TE DÉCIDER À ME DÉCEVOIR?
RENDS-MOI LA TÉLÉCOMMANDE
REVIENS À LA MAISON
RIEN NE SÈCHE PLUS VITE QU'UNE LARME
ROSALIE RÂLE
ROSE
SAGE COMME UNE IMAGE
SEULES LES FILLES PLEURENT
SI BELLE ET INUTILE
SI TU T'EN ALLAIS
SOPHIE ET SAPHO
SOUL WAVES
SOURIS PUISQUE C'EST GRAVE
SOUS LE CHARME
SPEEDY GONZALES
SUITE SIXTINE
SUPPLICE CHINOIS
T'AS PAS LE DROIT D'AVOIR MOINS MAL QUE MOI
T'EN REVIENDRAIS PAS
TA MAIN
TEENAGER
TOMBOUCTOU
TOUT C'QU'ON S'FAIT C'EST PARCE QU'ON S'AIME
TOUT CE QUE JE VEUX C'EST TOUT
TROU DE MÉMOIRE
TU ES FORMIDABLE
UNE DOULEUR SANS EGALE
UNE SEULE LARME
VIVEMENT QU'JE SOIS UNE PETITE VIEILLE
ZIP A DOO WAH
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article