MONTMARTRE A LA UNE

Publié le par LEPIC ABBESSES

Le Reve change ... de mains

 

 

 

Incroyable mais vrai ! Elyette va rendre son tablier, et "

Picsou » manger sa casquette. Constant Teffri, notre ancien maire, celui d'avant Antoine Binoche, va se retourner dans sa tombe en voyant la " gamine" s'emanciper au point de larguer son" Rêve " de jeune fille ...  Dans cette ancienne crémerie, devenue Le Rêve en 1910,     Simenon écrivit    Ie "Roman d'une dactylo" , Céline, Gen Paul et Marcel Ayme aimaient a y boire un coup , D'Esparbes y tenait galerie , Pedro Creixams et Jean Millien y exposaient en permanence , Nougaro s'y enlisait , Dubuc racontait sa guerre , Marcel Carné y révait son prochain film, et Louis Nucera revait de son beau velo ...

 

 

 

 

 Elyette est arrivée au Rêve à onze ans, avec ses parents -bien trop tôt disparus. Grace à I'aide de Constant Teffri et du commissaire Farges, la jeune fille est émancipée avant sa majorite, afin de pouvoir reprendre Ie commerce familial. Dans les annees 2000, une certaine Claire Brétecher, assidue du lieu, a proposé pour elle I'insigne de Chevalier dans I'ordre national du Mérite. Alors, en 2002, Alain Velentin - devenu sous-prefet aux champs - remit à Elyette cette haute distinction profitant de cette cérémonie pour dire d'elle , c'est vrai qu'en la connaissant j'ai decouvert une personnalité attachante, Ie sourire (presque) toujours aux lèvres, au coeur débordant de générosité, à la gentillesse sans limite ... Beaucoup pourraient témoigner comment elle vient en aide, tous les jours, par de petits gestes, un mot a un enfant, une personne agee, pour un bobo ou une grande souffrance, discrètement et tout en continuant à garder a son établissement cet inimitable parfum des vrais bistrots de Montmartre, une sorte de petit conservatoire de la tradition ... Elyette donne de la force et du relief a son quartier, a son entourage, à ses amis. 

 

 

Alors, voilà ,Elyette va passer la main à un petit jeune qui vient de ressusciter la voisine Ginette de la cote d'Azur. Avec Le Rêve, pas besoin de miracle Elyette aura I'oeil. Alors " A la tienne, Etienne " , toi Ie nouveau patron. La roue tourne rue Caulaincourt, mais tant que c'est dans Ie bon sens ... Tout Ie monde compte sur toi pour que ton Rêve reste le notre.

 

 

 

 

Article écrit par Raymond Lansoy

 

                Photos Jean-Pierre Poenot

 

 Le Rêve, 89, rue Caulaincourt, 75018 Paris.

 

Tel. : 01 46062087. Fermé Ie dimanche.

 

 

PARU DANS MONTMARTRE A LA UNE N° 21

Commenter cet article